Crédit photo: Marin Blanc

Petite ambiance festive hier à la Maison de la culture Maisonneuve pour le point final de la 7e édition de Zone Homa. Pour souligner ça, place à Jean-François Malo et l’équipe de Création Dans la Chambre qui nous ont présenté Le voyage dans la lune – Odyssée rock. Hommage à George Méliès s’il en est un, le spectacle a surtout pu dévoiler la musique sans faille de Malo.

Assis sur une scène jonché de meubles (et musiciens) cachés sous des draps blancs, l’auteur-compositeur-interprète grattouille sa guitare. Celui qui a participé à la dernière édition des Francouvertes et qui a un EP derrière la cravate – L’amour au temps du Far-West – commence la soirée avec l’excellente Amandine.

Accompagné de trois choristes (extrêmement) souriantes – Catherine Audrey-Lachapelle, Marion Barot et Marianne Dansereau – et de quatre musiciens – Audrée Leduc, Mélanie Venditti, Anaïs Constantin et Blaise Boeboën-Léonard – qui donneront une touche plus classique à ses sonorités habituellement plus pop rock, Malo lance le bal fort et bien.

C’est pourtant lorsque son band ( Antoine de Martel, Mathieu Desmarteaux, Etienne Masson et Clément Leduc) le rejoint sur scène – mention spéciale au bassiste Mathieu Desmarteaux qui est un véritable show à lui tout seul – que l’artiste atteint son plein potentiel. Entre les Rien de nouveau (sous le soleil), L’hiver s’en vient, Les autres filles, Oiseau de nuit et autres, le public s’est laissé emporter par ce spectacle entre concert et performance. Un bel univers mis en scène par Félix-Antoine Boutin où l’imaginaire décalé de Méliès n’est jamais bien loin.

Musicalement, c’est numéro 1. C’est plutôt les « valeurs ajoutées » au spectacle (qui aurait bien pu se tenir tout seul) qui peuvent laisser perplexe. Le désir de relier ces deux créateurs est-il intéressant, pertinent? Les clins d’œil au film de 1902 sont jolis, mais parfois maladroits. C’est là que le bât blesse: ce qui aurait pu enrichir les chansons de Malo les alourdisse plutôt, ajoutant des couches d’interprétation inutiles.

En sortant de Zone Homa (à l’année prochaine!), on ne peut qu’avoir envie de suivre Jean-François Malo, qui travaille présentement sur un nouvel album. Je serai à l’écoute, c’est certain.

– Mélissa Pelletier

Zone Homa, du 16 juillet au 22 août 2015.