Crédits: Guillaume Poulin

Deux nouveaux spectacles immersifs au Planétarium de Montréal Vertiges et Tempo sont en représentation depuis la mi-novembre 2014. Créé par Alexandre Burton and Jimmy Lakatos, Vertiges joue dans le dôme du théâtre du Chaos en élaborant une réflexion sur le temps et son origine à partir du calendrier, dont les racines se trouvent dans le mouvement des astres dans le cosmos. Puis Tempo, produit par Philippe Baylaucq, dans le théâtre de la Voie Lactée (salle de projection stellaire), poursuit l’exploration du temps avec les étoiles, les planètes et leurs mouvements autour du soleil dans l’espace.

Vertiges est une création originale où le thème du temps est élaboré artistiquement dans un spectacle cinématographique immersif projeté à l’intérieur d’un dôme, ce qui permet une vision à 360 degrés. Des rythmes sont créés avec des lignes abstraites qui bougent sur l’écran pour initier un sens rythmique avec une forte impression visuelle. Tempo porte sur l’ancrage des images de la faune et de la flore terrestre pour nous transporter vers le ciel. Le spectacle nous entraîne à la découverte des premières mesures du temps par nos ancêtres grâce au mouvement des astres, de la lune, du soleil et de la Terre. Le sens du temps est questionné sous toutes ses formes depuis son origine vers les autres dimensions, jusqu’au temps suspendu du grand trou noir. Un voyage cinématographique qui nous fait revenir sur terre en questionnant nos perceptions avec des allusions et des démonstrations d’images rythmiques.

La construction du spectacle est bien imagée et claire, passant de l’abstrait à des lieux concrets de la Terre jusqu’aux étoiles. La recherche de l’origine du temps progresse graduellement comme un film pour transcender les notions du connu vers l’intemporel, comme quoi tout est interrelié entre la Terre et le ciel. L’aspect artistique du film est inspirant au point où on souhaiterait qu’il soit davantage développé. Tempo est comme un voyage interstellaire qui prend pour point de départ les rues de Montréal et s’envole jusqu’au ciel et par-delà l’atmosphère. Les effets visuels nous transportent dans la nature et éveillent nos sens en nous reconnectant à l’universel.

Le moment présent devient un moment-clé pour comprendre nos origines, si modestes quand on les compare avec l’immensité du temps. On se sent interconnectés par le mouvement de la Terre en relation avec le cosmos. Le sujet est bien exploré et pourrait bénéficier d’encore plus d’images et de formes abstraites, artistiques et poétiques, surtout lorsqu’il est question d’évoquer les réalités terrestres. Les images des étoiles et des planètes qui représentent la genèse du calendrier nous font comprendre que l’univers est interrelié avec les jours, les mois, les saisons… Le jeu des perceptions est fort intéressant et a un côté éducatif pour toute la famille.

Tout pour explorer et clarifier la conception de l’espace et du temps en lien avec la nature, les saisons et les divers phénomènes mondiaux qui découlent du mécanisme de celles-ci! Un spectacle fusionnant le cinéma et l’astronomie à contempler et à faire rêver.

Violaine Morinville

Les spectacles Vertiges et Tempo sont à l’affiche au Planétarium de Montréal jusqu’au 31 mai 2015. Pour toutes les informations, c’est ici!