Sortez tambours, trompettes, théières et fourchettes : le grand roi Ubu refait son apparition, en grandes pompes (à vélo ?), sur la table des Écuries. Suite à une tournée internationale, la troupe du Théâtre de La Pire Espèce nous offre son désormais classique Ubu sur la table, à chaque vendredi du mois d’octobre.

Il faut connaître la recette artistique profondément hybride de la troupe : un théâtre d’objets, où s’entremêlent jeu clownesque et marionnettes, et dont le burlesque débordant n’affecte jamais la précision quasi-chirurgicale dont font preuve ses «spécimens». Les yeux rivés sur l’unique table sur scène, chacun se laisse hypnotiser par l’intriguant bric-à-brac des deux conteurs. Et Ubu, sous nos yeux, reprend vie sous forme d’objets du quotidien.

Olivier Ducas et Francis Monty, instigateurs du projet et fondateurs de la troupe, proposent un Ubu interactif et non-conventionnel. Loin de s’effacer derrière leurs outils de travail, les deux acolytes s’en permettent pas mal et dialoguent avec les objets environnants. L’harmonie de l’objet et du comédien est admirablement dosée, on ne saurait apprécier l’un sans l’autre. L’humour des acolytes, à la fois plein d’esprit et relativement enfantin (après tout, il s’agit bien d’Ubu !), promet d’en distraire plus d’un, peu importe son âge. Avec Ubu, on se bidonne, promis-juré-craché. Et puis, par la bande, pourquoi ne pas s’initier, dans le plaisir, à l’un des classiques du théâtre absurde ?

Bref, on s’incline devant l’ingénieuse simplicité de la formule. La complicité des comédiens s’ajuste parfaitement au mandat fixé par la compagnie, celui d’une promotion de l’interaction avec le public. Les spectateurs deviennent membres d’une armée, carrément ! Et l’un d’entre eux deviendra même la cible d’une opération massacre, ma foi, cruelle et sanguinaire. Une valeur sûre, du bon temps assuré, et plusieurs bonnes anecdotes en poche : et puis merdre, y’a aucune raison de s’en passer !

P.S. : Deux productions des membres de la troupe, Petit bonhomme en papier carbone (de Francis Monty) et Villes (d’Olivier Ducas), font également partie de la programmation des Écuries cette année. Passez donc leur faire un coucou !

Emie Morin

http://www.pire-espece.com/ubutable.html