Crédit: Jocelyn Michel

Il est 16 h 30 dans un minuscule café qui rappelle les cafés européens. C’est ma première rencontre avec Tristan Malavoy, celui qui attira de tous mes amis la même réaction : « Oh, tu interviewes le gars du Voir ! ». Oui, c’est vrai, Tristan Malavoy est un chroniqueur prolifique et socialement engagé à ce journal culturel, mais après quelques minutes de notre rencontre, cette pensée est vite devenue très dérisoire dans mon esprit ; car, bien avant autres choses, il est surtout un artiste multidisciplinaire réfléchi – sur son art et celui qui l’entoure – et inspiré par ses contemporains.

Reconnu sur la scène littéraire depuis plusieurs années, Tristan Malafroy a déjà publié trois recueils de poésie aux Éditions Tryptique: L’œil initial (2001), Les chambres noires (2003) et Cassé-bleu (2006), sans compter sa participation comme porte-parole de la Nuit de la poésie en 2010. Intéressé par plusieurs formes artistiques, il s’inspire parfois de nombreux autres médiums pour composer ; par exemple, la photographie pour Les chambres noires, et l’œuvre du peintre Nicolas de Staël pour Cassé-bleu. Compartimenter les formes d’art est couramment considéré comme important pour un artiste, question de ne pas se noyer dans une créativité trop bouillonnante, mais, pour lui, cela peut s’utiliser comme une force. Un moyen d’insuffler de nouvelles idées, d’observer d’un nouvel angle, de créer selon de nouveaux barèmes.

Si bien des gens sont encore surpris par son incursion dans le milieu de la musique, pour le principal intéressé, c’est tout naturel; il baigne dans cette forme d’art depuis son adolescence et a été parolier pour des artistes tels que Catherine Durant, Stéphanie Lapointe et Lynda Thalie. Si son premier opus Carnet d’apesanteur (Audiogram/Coronet Liv, 2006) fût plutôt un projet évolutif – au départ un recueil poétique qui s’est transformé en poèmes sur fonds musicaux -, son nouveau projet Les Éléments (en magasin dès le 1er mai 2012) a toujours eu comme objectif d’être musical. Ainsi, avec cette idée en tête, les textes et la musique de l’auteur-compositeur-interprète sont remarquablement plus homogènes et, pourrait-on dire, plus commerciaux. Car, pour lui, il est important que tous, peu importe l’âge ou le milieu, puissent apprécier ses œuvres.

Intéressé par les petites choses de la vie, par tous les moments d’une banalité poétique, par les gens et endroits inspirants sans le vouloir, par les souvenirs qui deviennent marquants avec le temps, Tristan s’est donné la mission de parler d’émotions intimes tout en les rendant accessibles, personnelles, voire familières. Cependant, m’avouera-t-il, parler de sujets très proches de lui – tels ses enfants, sur la chanson Les p’tits cow-boys – est une tâche particulièrement difficile, par peur du mièvre, mais aussi par conscience qu’un événement majeur pour soi ne signifie par assurément la réussite et la pertinence d’un texte.

Projet de longue haleine qui a évolué avec les mois, Les Éléments se veut à l’image de cet homme que j’ai rencontré à ce café de la rue du Parc ; intelligent, songé, la voix subtilement éthérée, créant son art en ayant conscience de plusieurs médiums (ici, la musique, le poème et le spoken word). Tristan Malavoy a d’ailleurs recruté Alexis Martin (batteur reconnu et passionné de poésie et spoken word) pour la réalisation de cet album (assisté d’ailleurs par Jean-François Leclerc), dont le travail aux arrangements et aux percussions est évident dès la première écoute du disque. Une voix féminine vient apporter richesse et profondeur à l’ensemble, grâce à la collaboration de l’auteure-compositrice-interprête émergente Amylie.

Même s’il n’est pas en mesure d’en parler concrètement pour le moment, Tristan assure qu’une tournée devrait bientôt se faire pour promouvoir l’album. En attendant, réjouissons-nous d’avoir au Québec un chroniqueur aussi éloquent, mais qui, bien plus loin que cette étiquette réductrice, est surtout un artiste fort complet.

– Marie-Paul Ayotte (Emmpii)

LES ÉLÉMENTS

Tristan Malavoy

Audiogram

Sortie le 1er mai 2012

http://www.tristanmalavoy.com/