Marc-André Labonté, notamment associé à CISM et à Dare to Care, a aussi une carrière musicale comme multi-instrumentiste sous le pseudonyme Prince Mychkine. Ambitieux, il cherche constamment des façons d’oser davantage dans l’art. Ses dernières réflexions ont donné naissance au projet Submersible, un deuxième album studio qui se veut en fait un vrai projet multidisciplinaire : à part la musique, il est lié à des œuvres en photographie, en illustration, en production vidéo, en danse, en design, en bijouterie… rien que ça!

« Je cherchais une façon de faire quelque chose de différent, avec les moyens que j’avais, mon réseaux, mes collaborateurs… C’est en fait mon collègue Alexandre Alonso qui a eu l’idée initiale », explique l’homme derrière Prince Mychkine. Depuis janvier 2016, il s’est activé pour trouver des artistes qui voudraient se joindre à ce projet un peu fou, qui permettraient de rendre Submersible un énorme projet collectif et pas seulement « un agencement de chansons ». Une vingtaine d’artiste ont accepté.

« Tout a été créé ensemble autour de l’album, et le but est de faire une exposition Submersible quelque part en 2017 : l’album sort, mais le projet est loin d’être fini! » Ainsi, la sortie officielle de l’opus aujourd’hui et le lancement au Bar Le Ritz  le 30 novembre ne sont que les premières étapes de ce projet devenu beaucoup plus gros que ce que Marc-André Labonté avait lui-même imaginé… surtout qu’il reste seul à gérer toutes ces collaborations, avec les moyens du bord (il n’a eu droit à aucune subvention pour réaliser son rêve!). « Je tire des leçons et des apprentissages de cette expérience, et ce n’est pas sûr qu’après Submersible, je referais un autre projet comme ça… en tout cas pas encore un où je suis seul à le gérer! »

Pour le lancement, Prince Mychkine fait appel à une dizaine de musiciens, dont toute une section de cuivres et de cordes pour bien rendre justice aux arrangements de l’album, mais il ne se limite pas aux musiciens. « Il y aura aussi des projections vidéo, et des artistes créeront une série d’étampes pendant le lancement », ce qui rendra cette soirée très multidisciplinaire. Submersible est un peu un prétexte pour mettre de l’avant tous ces autres artistes collaborateurs. « J’essaie de les mettre un peu plus sous les projecteurs », confirme Marc-André Labonté, qui rappelle qu’il n’est pas le premier à tenter de joindre autant de disciplines autour de son album, mais qui croit avoir réussi son objectif initial  de faire les choses différemment. Il espère d’ailleurs que le Bar Le Ritz sera plein à craquer pour l’occasion, pour qu’un maximum de personnes vivent ce moment avec lui.

Pochette de Submersible / Illustration : Louise Mercuce

Pochette de Submersible / Illustration : Louise Mercuce

Ambiance submersive

« Oui, mais ça sonne comment au juste? », demanderont ceux qui n’ont jamais entendu de Prince Mychkine de leur vie. L’artiste décrirait lui-même son style comme un pop-rock francophone un peu shoegaze, avec des accent psychédéliques et des ambitions orchestrales à la The National : le genre d’ambiance propice à la création, sans tomber dans l’abstrait, qui donne finalement assez bien son nom au projet. Dans le doute, il vous est possible d’explorer la musique de l’album sur Bandcamp, qui a dévoilé deux chansons par semaine depuis fin octobre, au même rythme que Curious Montreal présentait les artistes collaborant au projet (conseil : ils seront plus faciles à trouver via la page Facebook de Prince Mychkine). Restez à l’affût, car Marc-André Labonté ne semble pas près d’arrêter de créer, lui qui a admis qu’un troisième album se forme déjà malgré l’ampleur de Submersible : à suivre!

– Olivier Dénommée
—–
Date de sortie : 25 novembre 2016
Étiquette : Disques Inquiets // Worried Records
Lancement : mercredi 30 novembre au Bar Le Ritz PDB