Someurland, c’est le projet solo d’Elaine Martin, qui était auparavant derrière les formations Lo Ra et Amour à Jeun avec son complice Jean-Philippe Villemure.

L’artiste nage toujours dans des eaux électro-pop. Mais les rythmiques s’alourdissent, les guitares s’effacent et surgit une densité sonore sans égal. Le tout est appuyé de textes dans un français cru et sans flaflas. De son côté, Villemure ne demeure pas très loin, assurant le mixage et le matriçage du quatre titres.

Someurland est un mélange d’indie électro au bagage lourd qui plane dans un ciel rose bonbon, comme en fait foi l’extrait «Coup de vent».

Artiste multidisciplinaire (elle signe le visuel de la pochette ainsi que la vidéo de «Coup de vent»), Elaine Martin s’est initiée très tôt à la musique. Elle s’est entichée du piano à l’école primaire (concentration en arts) puis de la guitare au secondaire. Déjà à l’âge de 15 ans elle composait trois chansons par semaine, principalement inspirées du rock britannique.

Ce n’est que très récemment que la jeune femme s’est tournée vers la syth pop et l’électro (The Naked and Famous, Robyn, I Break Horses, Grimes), mouvance musicale qui parfume désormais ses compositions que l’on découvre à travers Someurland.