Les éditions Gallimard en France sont les premières à traduire en français les œuvres de l’italien de renommée mondiale Alessandro Baricco. Cette année, c’est au titre Smith & Wesson (2014) que revient la traduction de Lise Caillat. Retour.

Du monologue au dialogue

Smith & Wesson : mais qui sont-ils? Seraient-ce les célèbres fabricants d’armes à feu américains? C’est la blague que se font les protagonistes lors de leur rencontre. Ils établiront par la suite qu’il est plus facile pour eux d’employer leur prénom pour éviter la confusion, soit Tom & Jerry (Baricco ne s’empêche pas de tomber dans la farce facile dès le début de la pièce). C’est que l’auteur désarçonne tout de même en offrant un format de récit littéralement théâtral, écrit de façon classique avec noms de locuteurs, didascalies et indications scéniques.

Pourtant ce n’est pas la première fois que Baricco écrit avec une approche théâtrale en tête. Novecento : pianiste, paru en français en 1997, est présenté comme un monologue pour le théâtre. Curieusement, il devient populaire entre autres par son adaptation cinématographique (La légende du pianiste sur l’océan de Giuseppe Tornatore, 1998). Là où Smith & Wesson fait peau neuve? Le texte tel quel est prêt pour toute mise en scène et se lit dans cette optique.

On suit donc le court périple d’un météorologue (Smith), d’un repêcheur de cadavres (Wesson) et d’une journaliste en herbe (Rachel) qui s’évertuent à accomplir ce qui n’a jamais été fait avant : sauter au bas des chutes du Niagara… et en ressortir vivant.

Gare aux puristes!

Baricco, c’est avant tout une littérature dont la plume est soignée, dont l’écriture révèle des subtilités de la vie de tous les jours au travers de descriptions et de pensées de personnages toutes en finesse. Avec le théâtre, on trouve un Baricco plus expéditif, direct, moins poétique. Il faudrait cependant lire davantage de son théâtre (qu’il pourrait produire dans les prochaines années, qui sait) avant de pouvoir s’attarder à son style dans un genre que ne lui est pas encore propre.

Divertissant, ludique, l’exercice de la pièce de théâtre permet de mettre la main sur un Baricco en attendant la prochaine traduction de roman. Sans le conseiller à tout prix, les amateurs sauront s’y plaire et les intéressés auront un point de vue d’un auteur établi, qui nous montre comment il est possible d’écrire le théâtre aujourd’hui.

Victor Bégin

Smith & Wesson, Alessandro Baricco, traduit de l’italien par Lise Caillat, Gallimard, 2018.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :