Après SIGHTINGS I, II, III, IV, c’est au tour de SIGHTINGS V. Le shaped canvas et l’échangeur autoroutier comme cas problèmes d’investir la galerie Leonard & Bina Ellen jusqu’au 17 février avec des œuvres de Pierre Boogaerts, Yves Gaucher, Serge Lemoyne et Gabor Szilasi. Ce projet commisarial regroupe les intérêts d’Étienne Tremblay-Tardif pour l’espace urbain, l’échangeur Turcot, le milieu de la construction à Montréal, la grille formaliste du champ des arts et le shaped canvas. Dans ce contexte, il juxtapose l’une de ses œuvres à quatre œuvres réalisées dans les années soixante et soixante-dix par des artistes québécois majeurs afin de développer une réflexion critique sur l’espace architectural et pictural.

Le shaped canvas en tant que trope se présente encore à ce jour comme un problème dans l’histoire de la peinture. À ce titre, il nous manque toujours une appellation française pour désigner ce type d’objet. Ce qui est certain, c’est que le shaped canvas marque un rapport pictural ambigu avec l’espace et sa délimitation, et plus précisément avec l’architecture. » – Étienne Tremblay-Tardif

 

C’est quand? Jusqu’au 17 février

C’est où? Galerie Leonard & Bina Ellen (1400, boul. de Maisonneuve Ouest)