« C’est déjà ce soir?! » se demanderont les retardataires qui ont vu venir, de loin, le tout premier festival Santa Teresa de Sainte-Thérèse, sans se douter de sa popularité et de ses plusieurs têtes d’affiches aujourd’hui à guichets fermés. Ceci étant dit, il n’est pas encore complètement trop tard pour assister à quelques-uns des alléchants spectacles qui vous attendent dès ce soir jusqu’à samedi. Nous en avons retenus six, soit deux par soirée.

Jesse Mac Cormack
Jeudi 27 avril à 18h au Prohibition bar

Étoile montante dans l’univers musical montréalais, Jesse Mac Cormack est devenu au fil des années un incontournable qui promet, chaque fois qu’il monte sur scène, une performance inoubliable. Encore mieux, c’est lui qui brise la glace du premier Santa Teresa, alors on est en droit de s’attendre qu’il soit au sommet de sa forme. (Olivier Dénommée)

Les Louanges
Jeudi 27 avril à 20h au Saint-Graal

Les Louanges, alias Vincent Roberge, ça vous dit quelque chose, n’est-ce pas? Eh oui, l’auteur-compositeur-interprète est finaliste à la 21e édition des Francouvertes aux côtés de Laurence-Anne et de Lydia Képinski! C’est au Saint-Graal qu’il va aller jouer son rock aux accents de jazz avant de se préparer pour la grande finale! C’est un rendez-vous. (Mélissa Pelletier)

Mon Doux Saigneur
Vendredi 28 avril à 20h au Saint-Graal

Celui qui a signé avec Grosse Boîte plus tôt cette année s’apprête à vous chanter ses jolies pièces folk-rock ce vendredi. Comment décrire la musique de Mon Doux Saigneur, alias Emerick St-Cyr Labbé? Déjà, on peut affirmer que l’auteur-compositeur-interprète a un sens de la mélodie efficace, une voix douce et grave, et un petit côté désinvolte qui donne la dose de charme qu’il fallait à ses chansons. Incontournable (tenez-vous le pour dit)! (Mélissa Pelletier)

Beyries
Vendredi 28 avril à 22h à La protestante

Photo : Fany Ducharme

Beyries, c’est un folk simple et puissant qui touche là où il faut. Beyries, c’est une artiste sincère qui promet d’offrir une performance à en donner des frissons vendredi. Beyries, c’est surtout le petit crush que j’ai eu cet hiver qui ne semble toujours pas passer à autre chose. Allez-y, et vous serez aussi sous le charme. (Olivier Dénommée)

Peter Henry Phillips
Samedi 29 avril au Prohibition bar

Qu’on l’appelle Pilou, Peter Henry Philips ou tout simplement par son vrai nom, Pierre-Philippe Côté semble tout simplement partout depuis plusieurs années. Quand il n’est pas en train de réaliser un album ou de jouer pour un autre artiste, il interprète ses propres chansons, dont celles de son excellent album The Origin, paru en 2015. Profitons-en donc pendant que l’artiste est encore accessible! (Olivier Dénommée)

Dilly Dally
Samedi 29 avril à 23h au Montecristo

Dilly Dally, ça joue dans les eaux de Sonic Youth, Yeah Yeah Yeahs et The Distillers. Avec son soft-grunge efficace, le groupe torontois a vite trouvé un fanbase solide. La sortie du premier album Sore en 2015 a confirmé l’évidence : le band déborde de talent et, surtout, d’une attitude «je-m’en-fous-mais-vraiment-là-je-m’en-cr****» qui cartonne en show. Bref, vous voulez voir ça. (Mélissa Pelletier)

Santa Teresa n’est pas encore commencé qu’on a l’impression qu’une nouvelle tradition est en train de naître devant nos yeux, à quelques dizaines de minutes de Montréal. Y serez-vous?

Pour la programmation complète, c’est ici.

– Par Olivier Dénommée et Mélissa Pelletier

Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :