Ce n’est pas à tous les soirs qu’on peut visionner un documentaire qui s’intéresse au punk féministe avant d’aller danser (ou trasher, selon les goûts) sur de la musique d’inspiration punk. On pourra faire tout ça mercredi le 20 novembre grâce aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal (RIDM).

Le festival présente le « rockumentaire » The Punk Singer, qui met en vedette Kathleen Hanna, la talentueuse et explosive chanteuse de Bikini Kill et du Tigre. Pour les non-initié.e.s, disons que ces deux bands s’inscrivent dans le mouvement punk- rock féministe « riot grrrl», aux textes revendicateurs et à l’esthétique DIYdo it youself »).

Après la projection du documentaire au cinéma Excentris à 18 h 30, direction le Quartier général des RIDM (3450 Saint-Urbain) pour un spectacle gratuit. C’est à partir de 20 h 30 que se produiront des bands locaux d’influence punk. Au programme : Petty Sweat (punk noise livré par une chanteuse survoltée), UN (duo de musique cold wave) et Jef Barbara (charismatique androgyne qui fait dans le post-punk glam).

Cet « after-party » gratuit est un beau cadeau de la vie (et des RIDM en collaboration avec POP Montréal)!

– Edith Paré-Roy