Après le FNC, on l’attend avec impatience : les RIDM sont de retour cette année pour une 21e édition! Non, on ne parle pas ici de riddim, cette musique rythmée des Antilles, mais bien des Rencontres internationales du documentaire de Montréal, qui du 8 au 18 novembre vont nous présenter une sélection de 157 films en provenance de 47 pays. Une belle occasion de découvrir le cinéma documentaire d’ici et d’ailleurs. Suite à la conférence de presse de mercredi matin et l’étude minutieuse du catalogue de programmation, voici quelques films qui ont retenu mon attention :

Les âmes mortes – Wang Bing

Après le succès de son dernier film Mrs. Fang, aussi présenté aux RIDM l’année dernière, le maintenant célèbre réalisateur chinois nous revient avec une oeuvre monumentale : une fresque de 495 minutes retraçant l’histoire des camps de rééducation chinois de l’après-guerre, à travers les témoignages de survivants. Plus qu’un film, c’est une véritable expérience cinématographique pour le cinéphile averti qui souhaite vivre l’expérience transcendante d’un visionnement de 8 heures consécutives.

Le rêve de Walaa – Christy Garland

L’incontournable film d’ouverture du festival, déjà couronné d’un prix du jury aux Hot Docs de Toronto, dresse le portrait d’une jeune femme palestinienne qui a le désir ardent de faire partie des forces policières de son pays. Mais son impulsivité et son esprit d’opposition est en discordance avec le modèle autoritaire de ses formations. Une occasion de se mettre à jour sur la situation désastreuse en Palestine et de plonger dans la réalité d’une femme au rêve incandescent.

Over the Limit – Marta Prus

Quel travail réside derrière l’excellence sportive de Rita Mamoun, championne olympique de gymnastique? Un travail inhumain: « Tu n’es pas un être humain, tu es une athlète. » Le film nous expose une discipline d’entraînement intenable menée par des entraîneuses impitoyables. Une pression que peu peuvent endurer, mais qu’une jeune Russe de 20 ans se doit de supporter.

Snowbirds – Mika Goodfriend

Un moyen métrage qui suit la migration hivernale des retraités québécois vers l’incontournable Floride. Dans un parc de VRs aux mille artifices, véritable paradis du kitsch, le réalisateur nous montre le quotidien de ces diasporas québécoises au rêve américain. Un film teinté d’un humour subtil qui fait chaud au cœur.

310 – Mélina Desrosiers, Emily Laliberté et les adolescentes d’un Centre jeunesse de Laval

Dans la sélection UXdoc qui présente des films exploitant les nouvelles technologies, le court métrage en réalité virtuelle 310 plonge le spectateur dans l’environnement direct des adolescentes d’un Centre jeunesse et dresse le portrait intime de leur réalité à travers une narration partageant leurs réflexions sur l’avenir. Une expérience entre réalité matérielle et réalité intérieure dans une forme documentaire nouvelle et innovante.

N’oublions pas que ce ne sont que cinq films parmi une programmation de plus d’une centaine de films. À vous maintenant de fouiller dans le catalogue pour trouver la perle rare !

Joyeux RIDM!

Anthony Dubé

Pour la programmation complète, et plus d’informations sur les RIDM, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus! Abonnez-vous à notre infolettre ici.

À DÉCOUVRIR AUSSI :