Les médias ont beaucoup commenté l’hybridité des genres musicaux de Random Recipe, qui signifie d’ailleurs « recette aléatoire » en bon français. En effet, la formation pige partout: rap, rock, pop, indie, électro, trip-hop, tout en s’inspirant de la musique italienne, québécoise, chinoise et américaine. Toutefois, ce qui m’a frappée lors du spectacle à la Maison de la culture Maisonneuve

Fab dans toute sa splendeur! Crédit: Lorie Guilbault

concerne un autre mélange : charisme, énergie, beauté et prestance côtoyant humour trash, danse de style work-out… et rot.

Sur la scène, une boîte de Kleenex est placée à côté d’une bière. En voyant arriver Frannie avec le nez rouge, on comprend qu’elle devra jouer malgré un rhume. Qu’à cela ne tienne, la chanceuse et guitariste semble très heureuse de se retrouver sur scène. Les autres membres du band la suivent, tout aussi enjoués : Fab, rappeuse et beat-boxeuse, Vynz, guitariste et claviériste, ainsi que Liu-Kong, percussionniste. Frannie se surprend que le public soit sagement assis. « Ça ne durera pas longtemps! », la rassure Fab. Rares sont les spectacles qui lèvent dans une Maison de la culture (même pour une prestation de Misteur Valaire, où personne n’avait quitté sa chaise). Mais le dynamisme des deux filles de Random Recipe gagne finalement le cœur de la foule, 6 chansons avant la fin.

La formation enchaîne les chansons de Fold it! Mold it! pour commencer. Comme plus de 2 ans et plusieurs spectacles se sont passés depuis cet album, ils décident de les revisiter. Si on se fie aux épaules et pieds frétillants des spectateurs, cette version plus électro et énergique fonctionne à merveille. Même quand la chanteuse et la rappeuse s’échangent les parties de I Don’t Want to Want you, elles sont applaudies chaleureusement. Pour ma part, l’expérience m’a plu, mais je suis contente de les voir réintégrer leur rôle pour la chanson suivante!

Du bon mauvais goût

Tout le long du spectacle, Fab se déchaîne sur scène, tant vocalement que physiquement. Côté danse, elle semble s’inspirer à la fois de la danse hip-hop et du work-out. Ce qui pourrait s’avérer ridicule, voire risible, pour d’autres est gracieux pour elle. Le truc? Charisme, attitude cool et beauté! J’ai presque du mal à croire qu’elle a déjà été timide sur scène, lors des premières représentations. Elle raconte qu’elle se cachait derrière le drum, en chantant sans enthousiasme et en se prenant pour Snoop Dogg. Maintenant, elle pourrait être engagée comme porte-parole pour Guru, tant elle est énergique. Il semble que la dernière formule fasse plus d’heureux!

Frannie power! Crédit: Lorie Guilbault

Fab maîtrise déjà bien les chansons du prochain album. Ce dernier risque de rocker plus que le dernier, si on se fie aux chansons telles que jouées sur scène. Du genre à faire lever un party, plutôt que de le terminer ou d’accompagner un lendemain de veille. Cela n’est pas péjoratif; après tout, il faut des albums pour chaque étape de la vie! Je confesse toutefois préférer un Random Recipe plus intense et dynamique. Aucune date de sortie n’est prévue pour l’instant, hélas.

Frannie, quant à elle, attire l’attention par ses commentaires entre les chansons, croustillants et trash à souhait. Par exemple, pour présenter une chanson, elle s’exclame : « Voici notre caca de toune du prochain album! Pas dans le sens négatif, mais pour dire que c’est la première chanson qu’on a chiée. » La foule rit de bon cœur, malgré la vulgarité de la chose. Plus tard, elle rote pendant les premières paroles d’une chanson du prochain album. On comprend à sa surprise qu’elle ne l’a pas vu venir davantage que nous. N’empêche qu’un rot qui couvre sa belle voix douce, c’est priceless! « Qui sont les chanceux qui ont assisté au show de Portishead cet automne? », demande-t-elle avant d’interpréter Glory Box, une chanson de ce band. Quelques voix s’élèvent alors, ce à quoi elle répond : « Je vous déteste! Moi, je l’ai regardé sur YouTube, en bobette. » Dans le même ordre d’idée, Frannie demande à une spectatrice de se déshabiller et de venir danser. Puis, elle propose aux gens dans la première rangée de la toucher. Quelques mains baladeuses plus tard, elle s’écrie : « Oh, merci! C’est le plus d’action que j’ai eue depuis les 4 derniers mois! » Tant de blagues douteuses qui auraient pu être mal reçues, si elle n’était pas si charismatique et charmante…

Pour voir tous ces heureux mélanges qui constituent Random Recipe, rien de mieux qu’un show! Musique de toutes les saveurs, danse épicée, humour au goût douteux assurés.

En spectacle jeudi dernier, le 29 mars, à la Maison de la culture Maisonneuve.

– Edith Paré-Roy

Random Recipe en pleine action!