Dans le branle-bas de la nouvelle saison culturelle, il ne faut pas oublier nos plus petits. Voici quelques idées littératures pour les garder stimulés et émerveillés.

C’était il y a quelques mois…

Avant de se tourner vers les nouveautés de la rentrée, arrêtons-nous d’abord sur les publications phares de l’année dernière.

1 à 10, petites comptines de Gilles Tibo et Roger Paré

Gilles Tibo et Roger Paré allient leur vétérance en littérature jeunesse pour offrir aux plus petits des lecteurs un imagier des chiffres vibrant et dynamique. Avec la musique des rimes animalières accompagnant chacun des chiffres, voilà une excellente façon d’introduire les livres à vos bébés.

Histoires du soir pour filles rebelles d’Elena Favilli et Francesca Cavallo

Voilà un imagier d’un tout autre genre pour familiariser vos enfants avec un grand nombre de figures féminines marquantes, allant des plus connues comme Margaret Thatcher ou Ruth Bader Ginsburg aux plus pointues comme Irena Sendlerowa ou Jessica Watson.  Chaque entrée raconte la biographie de l’héroïne en une page, accompagnée d’une illustration signée d’une artiste différente.  Les sphères d’influences des femmes sont variées (littérature, mathématique, militantisme, recherche, arts) et les parents en apprendront autant que les enfants.

Mammouth Rock de Éveline Payette et Guillaume Perreault

Lauréat du prix des libraires 2018, voilà un roman pour jeunes lecteurs ludique et farfelu qui amuse autant par son histoire que par sa forme.  Louis doit faire un exposé oral sur son animal de compagnie.  Voilà qu’il présente aux copains son Mammuthus Rockus.  Parsemé d’illustrations évoquant le cahier de composition du petit Louis, le roman déborde d’imagination délirante et inspirera peut-être vos scientifiques en herbe à se lancer dans leurs propres recherches.

Riopelle, l’artiste magicien de Marie Barguirdjian

Un premier livre sur l’histoire de l’art à offrir à vos passionnés d’art visuel.  Portant sur la vie et l’œuvre de Jean-Paul Riopelle, le génie de la proposition vient du fait que Barguirdjian interpelle le jeune lecteur dans son interprétation des tableaux, dirigeant son regard sur des détails, attirant son attention sur une technique, le poussant à établir des corrélations dans la démarche de l’artiste.  Un ajout incontournable aux bibliothèques de vos petits artistes.

Dans les mois à venir…

La nouvelle saison littéraire ne manque pas d’offres alléchantes, en voici trois qui ont retenu notre attention.

La tribu qui pue d’Élise Gravel et Magali Le Huche

Toute nouvelle parution d’Élise Gravel suscite la fête et ce nouveau projet ne déçoit pas.  Voyez les aventures de la Tribu-qui-pue et de leur chef Fanette Ducoup qui feront tout pour échapper à la rectitude des adultes, notamment d’Yvonne Carré.  La tribu qui pue est une ode à la liberté et à l’anticonformisme avec des dessins vifs et festifs qui continueront de fasciner les lecteurs bien après la fin de la dernière phrase.

J’ai mal, et pourtant ça ne se voit pas de Geneviève Darling et Lucile de Pesloüan

Après Pourquoi les filles ont mal au ventre?, Darling et de Pesloüan remettent ça pour, cette fois, nous entretenir de santé mentale.  À l’aide des confidences d’une vingtaine de personnages, les autrices se penchent sur la détresse silencieuse qui peut sévir en soi, alors qu’à l’extérieur le quotidien continue de suivre son court et que les proches ne se doutent de rien.  Avec l’intensité de l’adolescence, il s’agit assurément d’un livre à mettre dans toutes les mains pour que ceux qui vivent des choses difficiles se reconnaissent et trouvent encouragements et que ceux qui sont témoins de la douleur des autres puissent y découvrir des repères.  Parution fin octobre.

13e avenue de François Vigneault et Geneviève Pettersen

Un roman graphique qui s’annonce être une grande fresque élaborée sur plusieurs tomes.  Pettersen (La déesse des mouches à feu) et Vigneault (Titans) s’associent pour nous raconter l’histoire d’Alexis qui déménage du Saguenay à Montréal et peine à retrouver un sens de la vie normale.  Il se liera à son petit voisin Ernest qui semble en savoir beaucoup sur les gens du quartier. Notre curiosité est piquée.  À paraître en octobre.

– Rose Normandin

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus! Abonnez-vous à notre infolettre ici.

À DÉCOUVRIR AUSSI :