Crédit photos: François-Régis Fournier

« Sortir du théâtre avec cette urgence de partager l’expérience. Se dire: Je me reconnais, je connais ses personnages, ils sont moi, ma famille, les miens. Je suis comme eux » – Denis Bernard

Steve Gagnon (En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s’arrête pas)

Steve Gagnon (En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s’arrête pas)

Une programmation 2013-2014 qui promet à la Licorne. Hier, avait lieu le lancement en compagnie des directeurs, Jean-Denis Leduc, Denis Bernard et Philippe Lambert ainsi que les acteurs et actrices. Cette saison, le théâtre de La Manufacture produira deux créations d’auteurs québécois. D’abord, du 1er octobre au 9 novembre, vous pourrez voir la pièce En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s’arrête pas, un texte écrit et mis en scène par Steve Gagnon. L’auteur revisite la pièce Britannicus de Racine, la situant à notre époque en banlieue de Montréal. Un Néron toujours assoiffé de pouvoir. Des personnages s’exprimant dans un langage cru et cinglant. Une pièce que l’auteur qualifie (avec modestie et humour) d’« extraordinaire ».

François Archambault, auteur en résidence à La Manufacture, présente la pièce Tu te souviendras de moi. « On parle souvent du moment présent, mais se souvenir, c’est pas aussi important?» L’auteur s’intéresse à la mémoire, au temps qui passe, au refus de disparaître. Un texte d’une grande maturité, mis en scène par Fernand Rainville et sublimement interprété par Guy Nadon et Marie-Hélène Thibault. Du 14 janvier au 22 février à la Grande Licorne.

 

À surveiller :

L’auteur prolifique Fabien Cloutier revient avec l’chum à Chabot (Scotsdown) dans sa pièce intitulée Cranbourne du 18 novembre au 13 décembre. D’ailleurs, les jeudis et vendredis, l’auteur vous offre l’intégrale de Scotsdown suivie de Cranbourne à un tarif spécial. Voir la programmation pour les détails.

Théâtre tout court à la Petite Licorne du 25 février au 1er mars et du 3 juin au 7 juin.

C’est simple, des acteurs de la relève et d’expérience s’échangent la réplique dans de courtes pièces de 10 minutes.

Vous énumérer toutes les nouvelles créations serait beaucoup trop long, alors je vous recommande vivement de jeter un coup d’œil à la programmation en suivant le lien ci-dessous.

 

Les grands retours:

Julie Vincent (Soledad au hasard) et Sébastien David (Les Contes Urbains)

Julie Vincent (Soledad au hasard) et Sébastien David (Les Contes Urbains)

Du 12 au 30 novembre, voyez ou revoyez Orphelins, un texte de Dennis Kelly, traduit par Fanny Britt et mis en scène par Maxime Denommée. Le comédien partage également la scène avec Évelyne Rompré, Steve Laplante et Nicolas Pilon. Une pièce traitant de la xénophobie.

Du 5 au 30 mai, Midsummer, une anti-comédie romantique avec Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant revient pour une troisième saison. Les deux acteurs s’amuseront avec le texte de David Graig et entonneront, entre autres, La chanson du pénis de Bob et L’amour brise les cœurs sur une musique de Gordon McIntyre.

 

Autres productions qui reviennent:

Après moi (Les Éternels Pigistes), Billy, Les jours de hurlement (Théâtre du Grand Jour) et la fameuse tradition des Contes urbains (Théâtre Urbi et Orbi).

 

– Edith Malo

Pour plus de détails : http://theatrelalicorne.com