Qu’est-ce que vous diriez de ça, vous, que l’on puisse prêter et emprunter des œuvres d’art visuel via une plateforme web? Deux participants seraient impliqués, soit le prêteur (l’artiste) et l’emprunteur (l’amateur d’art). Je vous explique.

Quand j’ai découvert pour la première fois le projet Prêt d’art, toutes sortes de questions me sont venues à la tête, liées au manque de visibilité offerte aux différentes formes d’art. Parce qu’on va se le dire : l’art visuel, ça coûte cher. Et trop peu de personnes achètent des toiles pour les exposer dans leur domicile.

Et c’est là que Prêt d’art, pensé par Frédérique Marseille, intervient: et si c’était gratuit? En fait, l’idée est de permettre aux artistes de prêter leurs œuvres pour une période de temps définie et de profiter d’une visibilité significative. Ainsi, ces derniers ont l’occasion d’auto-promouvoir leur travail sans devoir mettre sur pied une exposition. Au contraire, l’exposition se fait en ligne directement sur la plateforme web dès que les œuvres sont terminées (et elles sont aussitôt disponibles). Une fois prêtées à des particuliers, les œuvres sont enfin vues et mises de l’avant publiquement. C’est une belle façon de sortir l’art des entrepôts ou des garde-robes.

Dans cette procédure, il n’y a pas de galeriste, pas de conservateur de musée, pas d’entremetteur: seulement l’artiste et le public (et l’art visuel comme monnaie d’échange). Les œuvres sur Prêt d’art sont ainsi gratuites, sauf si les emprunteurs décident de les acheter par la suite. N’est-ce pas formidable? C’est ainsi qu’on arrive à briser les frontières entre le grand public de l’art visuel et les créateurs.

 

Prêt d’art : les artistes

Les artistes qui font partie de ce projet sont les suivants : Aurélie DuboisFonkiPatrick GauthierFrédérique MarseilleEmilie MercierAlexander OrtizGaël PatinoArnaud Soly et Ingrid Tremblay.

Pour emprunter une œuvre – que vous pourrez d’ailleurs acheter si vous le désirez- écrivez à pretdart@gmail.com. Les oeuvres disponibles sont ici. Allez jeter un coup d’oeil et, surtout, partagez si vous aimez le concept. Prêt d’art possède sa page Facebook et son compte Twitter. Aimez, suivez!

– Geneviève L’Heureux