Pixel Hub, sommet de l’image en mouvement, a inauguré sa 1ère édition au Palais des Congrès du 29 novembre au 1er décembre 2012. Plusieurs experts du milieu de la technologie et de l’image se sont rassemblés pour donner des conférences de haut niveau sur des sujets bien précis en cinéma ou en télévision.

Une salle principale, décorée en plateau de tournage, nous a fait vivre l’expérience du cinéma avec des caméras sophistiquées, des écrans verts et bleus, des effets spéciaux et des éclairages envoûtants. Nous avons été invités à tester quelques équipements, tels que les caméras reproduisant une image en direct sur grand écran, etc. Plusieurs kiosques étaient disposés  dans la salle pour partager des informations sur les organismes existants ou sur les techniques de la caméra.

L’événement s’adresse à tous les passionnés de l’image et invite les spécialistes à partager leur expérience sur les techniques de tournage, englobant les étapes de la pré-production à la post-production. Un détour à ne pas manquer pour s’informer de ce qui existe et découvrir les possibilités d’avenir dans le domaine. Les conférences offertes sur des sujets hors du commun sont pointues. Comme par exemple : les effets spéciaux en cinéma des débuts jusqu’à aujourd’hui, la production d’images pour les films d’animation comme Spider Man, etc. Le thème de chaque conférencier nous transporte vers de nouvelles connaissances sur la production de films ou de télé. Plusieurs d’entre eux nous font voir les possibilités de création cinématographique à partir de notions historiques ou d’un focus précis selon leur expérience.

Peu de gens sont venus pour cette première édition. En souhaitant que l’événement se développe et vienne chercher l’expertise de nos créateurs, de nos techniciens et surtout la curiosité des gens sur le sujet de la technologie du film-télé. Que les sujets pointus au niveau de la technique de production puissent se transmettre pour percevoir les possibilités infinies de cet art et éveiller l’imaginaire. L’événement pourra ainsi servir de plate-forme pour éventuellement réfléchir sur les pratiques et créer de nouveaux produits cinématographiques, télévisuels ou tout simplement apprécier le travail des artisans internationaux!

– Violaine Morinville