Le 18e Montréal en lumière commence déjà aujourd’hui, et s’étirera jusqu’au 11 mars prochain. Il y a beaucoup, beaucoup de choses au programme et c’est franchement difficile de faire le tri dans ce qui vaut vraiment le détour. Surtout que, avouons-le, ce n’est peut-être pas l’année la plus rayonnante pour le festival hivernal. Les Méconnus retiennent tout de même 10 spectacles qui pourraient attirer votre attention durant ces deux semaines de festivités.

1) Les Hay Babies – 24 février

Sautons tout de suite au vendredi 24 février : mentionner que le ténébreux Matt Holubowski est le spectacle à voir à l’ouverture de Montréal en lumière ne ferait que tourner le couteau dans la plaie de tous ceux qui n’ont pas de billet et qui n’arriveront (probablement) pas à s’en procurer non plus. Le vendredi, quelques événements sont dignes de mention, comme les spectacles Bobby Bazini et Speakeasy. On retiendra plutôt Les Hay Babies, pour qui on a toujours un petit coup de cœur malgré nous. Oui, on sait que le nouvel album La 4ième dimension (version longue) est loin d’être aussi fort que Mon Homesick Heart, mais au fond de nous, on sait que peu importe ce qu’elles font, les trois complices vont nous livrer tout un show au Club Soda, à partir de 20 h.

Par contre, petite confusion qui mériterait une clarification : sur le site de Montréal en lumière, il est mentionné dans le titre de l’événement que Mike Trask joue en première partie. Cependant, dans la description, on parle plutôt de Garrett Mason. Quant à l’événement Facebook, on parle de Mike Task. Oups! Événement

2) Chassepareil/Joëlle Saint-Pierre/Mathieu Bérubé – 26 février

Le dimanche 26 février, j’ai longtemps hésité entre le spectacle en duo de Ballaké Sissoko et Vincent Segal, et le programme triple de Chassepareil, Joëlle Saint-Pierre et Mathieu Bérubé. Je penche finalement pour la seconde option, pour la jeunesse qui gagne en assurance à chaque spectacle avec une musique inspirée qui a envie de nous surprendre. Par expérience, disons que l’on ne peut pas trop se tromper en assistant à une soirée avec Chassepareil, ni avec Mathieu Bérubé, surtout lorsqu’il est accompagné de son groupe… Joëlle Saint-Pierre est aussi une artiste suivie régulièrement par Les Méconnus, alors que l’on parle d’elle dans nos pages depuis 2013. Le principal défaut de cette soirée, c’est l’espace toujours exigu du Verre Bouteille, alors vaut mieux arriver tôt. Ça commence à 20 h. Événement

3) Agnes Obel – 28 février

Il y a longtemps que la Danoise n’avait pas fait escale à Montréal : depuis, elle a un nouvel album en main, l’audacieux Citizen of Glass. Le registre est résolument différent de son précédent opus Aventine, mais aucun doute que la chanteuse et pianiste saura offrir une performance mémorable, d’autant plus que cela se passera à la Place des arts, au Théâtre Maisonneuve. C’est sans contredit le spectacle à aller voir le 28, dès 20 h. Événement

4) Valaire – 1er mars

Pour faire une histoire courte : Misteur Valaire (mais maintenant juste Valaire… il faut bien s’habituer un jour) est une bête de scène et offre à tout coup tout un spectacle. Le groupe s’est aussi doté récemment d’un nouvel album au nom imprononçable, Oobopopop, qui promet encore plus de variété et de chaleur dans les spectacles. En première partie, on pourra entendre un collaborateur de l’album, le rappeur new-yorkais Kahli Abdu. C’est au Club Soda que ça se passe, dès 20 h. Événement

5) Leif Vollebekk – 2 mars

Deux coups de cœur jouent simultanément le 2 mars : KROY (Camille Poliquin de Milk & Bone) et Leif Vollebekk. On penche pour la seconde option pour deux raisons. La première : le nouvel album de Vollebekk, Twin Solitude, paraît ce vendredi 24 février, ce qui veut dire que sa performance à Montréal en lumière sera un des tout premiers shows que le Montréalais offrira après sa sortie. La seconde, c’est l’esprit particulier qui risque de se dégager de ce spectacle, s’il est comme l’album : épuré et spontané. Le talentueux Leif Vollebekk doit commencer à 20 h au La Tulipe. Événement

Photo : Kila Gilbert

6) Rust Eden/Krief/Tendre – 3 mars

Un spectacle de la série au Divan Orange paraît absolument incontournable, et c’est celui du 3 mars. Pourquoi? La présence de Krief justifie presque à elle seule cette attention, lui qui a lancé un puissant double album à l’automne dernier. Mon radar m’indique que ce n’est qu’une question de temps avant que Patrick Krief, aussi membre de The Dears, laisse sa marque en solo avec Automanic. Quant aux deux autres artistes de la programmation, ils baignent dans le même univers de rock alternatif, alors une fois que le mood est installé, on peut difficilement se tromper. Le spectacle commence plus tard, vers 21 h 30. Événement

7) Maison Brume/Tambour – 5 mars

Le Petit Outremont va vibrer au son de deux projets ambiants et empreints d’une douceur enveloppante. On parle quand même du projet Tambour de Simon P. Castonguay et de Maison Brume de Florian Seraul. Ce dernier a d’ailleurs préparé un EP, paru en janvier, qui semble le début d’une série sur les saisons (thème assez souvent exploité, on en convient). Si Maison Brume n’a rien perdu de sa magie en spectacle, la soirée du 5 mars risque d’être mémorable. Il en va de même pour Tambour, qui vise toujours juste dans ses ambiances cinématographiques à donner des frissons. À ne pas manquer si vous n’avez pas encore vu ces artistes en spectacle. Attention : le spectacle début à 17 h 30. Événement

8) Bears of Legend – 7 mars

Le groupe de Trois-Rivières a pris du gallon depuis la sortie de son dernier album, Ghostwritten Chronicles, paru en 2015. Après pas mal de gros festivals, c’est au tour du Club Soda d’accueillir le septuor pour Montréal en lumière. Je n’ai jamais encore vu Bears of Legend en live, mais sa musique est si solide sur album que je ne peux pas m’imaginer moins sur scène. Les attentes seront assez élevées, pas de doute là! Ajoutons, en première partie, la présence de Shyre, qui elle aussi a connu un certain succès lors des festivals pour ses ambiances envoûtantes. Elle doit d’ailleurs lancer un premier long jeu cette année. La soirée au Club Soda doit débuter à 20 h. Événement

Photo : Étienne Boisvert

9) Peter Peter – 8 mars

Quatre ans : c’est le temps qu’ont attendu ceux qui ont adoré Une version améliorée de la tristesse avant que Peter Peter ne revienne pour offrir un nouvel album studio. Sa sortie est ce vendredi 24 février, et fera ainsi son lancement montréalais à Montréal en lumière. Plus souvent en Europe qu’ici, il nous faut chérir chacun de ses trop rares passages en sol montréalais. D’autant plus qu’il sera au Club Soda. Pour l’occasion, il sera possible d’entendre en première partie Barbagallo, projet solo du batteur de Tame Impala, qui sort un opus en même temps que Peter Peter. La soirée doit débuter à 20 h. Événement

10) Mouse on the Keys – 10 mars

Une dernière pour la route : L’Astral accueille de nouveau le trio japonais Mouse on the Keys, qui avait grandement surpris par le passé de par son mélange de sonorités et d’influences. Comme le veut le cliché, ces musiciens sont de véritables perfectionnistes dans leur art. Pour ceux qui ne connaissent pas Mouse on the Keys, c’est un mélange improbable de jazz, de post-rock, de funk et d’électro, rien que ça. Cette soirée, qui débute à 20 h, promet bien des surprises. Événement

La programmation renferme bien quelques autres bijoux, mais il faudrait être franchement motivé pour trouver un coup de cœur chaque soir. Cette année en particulier, il faut faire preuve d’ouverture d’esprit, et d’un peu de curiosité, sinon vous trouverez le temps long à Montréal en lumière. On parie que la programmation cherche à économiser en vue de faire quelque chose d’énorme dans deux ans?

Pour la programmation complète, c’est ici.

– Olivier Dénommée