La littérature jeunesse, c’est un lieu de rencontre unique, une passerelle entre l’enfance et l’âge adulte. C’est l’occasion de s’évader dans l’imaginaire d’autrui. C’est le plaisir partagé, décuplé. Afin d’en apprendre un peu plus sur les artisans de petits bonheurs qui se cachent derrière nos  albums, documentaires et romans jeunesse préférés, Les Méconnus reviennent avec la série de mini-entretiens.

Connaissez-vous le magazine Grilled Cheese dédié aux petits? Gros coup de cœur à la maison pour cette petite revue. On aime la qualité des textes, les activités proposés et on aime beaucoup beaucoup le graphisme. Trimestrielle, bilingue, auto-publier et de confection artisanale; on pourrait vous en dire davantage mais Catherine Ouellet Cummings de chez Créations Abricot le fait beaucoup mieux. En prime, vous comprendrez comment fonctionne un risographe et  (spoiler) on en apprend un peu plus sur un gros projet à venir!

D’abord, pouvez-vous pour nos lecteurs nous parler un peu de Grilled cheese et nous en dire plus sur l’origine du projet?

Grilled cheese est un magazine pour enfants né en juin 2014. Il est bilingue (français, anglais) et il est imprimé de façon artisanale au risographe. Nous avons créé le magazine quand notre fiston avait 5 ans et, au départ, le magazine se destinait aux enfants de 3 à 7 ans. Depuis l’automne 2017, nous publions deux magazines, un pour les 2-4 ans et un pour les 5-10 ans. Les deux magazines sont publiés trois fois par année et ils s’articulent autour d’un thème commun. Notre objectif est de présenter des contenus originaux et inclusifs aux enfants, autant dans le choix des textes que dans les illustrations.

Crédit : Véronique Brisson

Pour les néophytes comme moi, c’est quoi le risographe?

Ha! C’est une bonne question! Le risographe est un vieil appareil de reproduction qui ressemble à un photocopieur, mais qui ne fonctionne pas de la même manière. Le risographe découpe un pochoir pour chaque image à travers lequel l’encre liquide passe. Il faut un nouveau pochoir pour chaque page et pour chaque couleur (la machine imprime seulement une couleur à la fois). C’est un appareil qui fait une impression avec beaucoup de textures et quelques imprécisions (c’est ce que nous aimons beaucoup). Il y a donc parfois des décalages entre les couleurs. Autre particularité de l’appareil : il fonctionne avec des encres végétales!

Au fait, pourquoi le nom Grilled cheese?

Nous cherchions un nom qui sonnerait bien en français et en anglais et, bien que «grilled cheese» ne soit pas en français, il est quand même entré dans l’usage en français (et il est accepté par l’Office québécois de la langue française!). Il y a aussi quelque chose de réconfortant dans un grilled cheese (ndlr : on est bien d’accord!).

Combien ça prend de temps produire un magazine Grilled cheese, de la première à la dernière étape ?

Comme on ne travaille pas sur Grilled cheese à temps plein, la production d’un numéro prend de deux à trois mois, pendant lesquels plusieurs semaines sont consacrées à la création du contenu par nos collaborateurs. Pour chaque numéro, il y a plusieurs étapes : recherche, rédaction, illustration, correction, traduction, impression, assemblage, coupe et distribution. Tout le travail d’impression, d’assemblage et de coupe est fait à la main, dans notre atelier et il faut compter au moins une semaine pour ces étapes.

Comment se développe le choix du thème et la collaboration avec les illustrateurs et auteurs ?

Nous choisissons les thèmes à l’avance et nous effectuons des premières recherches avant de contacter nos collaborateurs pour leur proposer des sujets. Nous sommes chanceux d’être entourés d’auteurs et d’illustrateurs talentueux qui ont, dès le début, accepté de participer au projet, alors nos premières collaborations ont été assez faciles! Depuis, plusieurs collaborateurs nous ont contactés directement (nous sommes d’ailleurs toujours à la recherche de nouvelles collaborations!) et nous avons également approché quelques personnes dont le style pouvait fonctionner pour un thème ou un sujet précis. Nous recevons habituellement les textes en premier et nous essayons de trouver des illustrateurs dont le style fonctionne avec le contenu. Nous essayons aussi de varier les styles au sein d’un même numéro, tout en gardant une certaine cohérence. Cette partie du travail d’édition est vraiment enrichissante et donne souvent lieu à de belles surprises!

Pouvez-vous nous parler des (gros) projets à venir ?

Notre plus gros projet à venir est la publication de notre premier livre, Ribambelle, qui regroupe les histoires et les poèmes des numéros 1 à 10 du magazine dans un nouveau format et avec de nouvelles couleurs. C’est un projet qu’on avait en tête depuis longtemps et qu’on est super contents de pouvoir enfin réaliser! On avait l’impression de ne pas avoir pu aller au bout de certaines idées avec les histoires des premiers magazines, notamment par manque d’espace, mais aussi par manque d’expérience (Grilled cheese était notre première expérience en édition jeunesse) et, avec le livre, nous allons pouvoir donner une nouvelle vie à des textes et des images qui sont très beaux et intéressants. Le livre est fait de façon artisanale, à Montréal, et, pour le financer, nous avons fait notre première campagne de financement participatif. C’était assez stressant et exigeant de nous lancer dans cette aventure, mais le jeu en a valu la chandelle! Il faut dire aussi que nous avons été bien préparés, grâce à des ateliers à l’École des entrepreneurs du Québec et à une rencontre avec les ambassadeurs de La Ruche, ce qui nous a aidés à bien planifier notre campagne.

Enfin, avez-vous un ou deux conseils pour ceux qui aimeraient se lancer dans l’autopublication ou dans une production artisanale ?

Je ne sais pas si c’est un bon conseil, mais j’ai envie de dire aux gens de se lancer dans leur projet, de suivre leur instinct et d’essayer des choses. En autoédition et en production artisanale, il y aura toujours des surprises et des imprévus: certains projets vont super bien fonctionner et d’autres, non, mais chacun d’entre eux devient une occasion d’apprentissage et de découvertes, alors ce n’est jamais complètement perdu. (Je parle de petits projets, ici… Bien sûr, quand il y a un important investissement financier ou de plus grands risques, il vaut peut-être mieux être plus prudent ! C’est pour ça que nous avons choisi le financement participatif pour la création de Ribambelle, par exemple.)

– Mona Lacasse

 Pour vous procurer un exemplaire des magazines Grilled Cheese pour enfants ou choisir un abonnement c’est par ici .

Quant au livre il sera disponible en édition limitée (seulement 150 exemplaires numérotés!) dès décembre. L’équipe de Grilled cheese sera à Expozine (24-25 novembre à l’Église Saint-Arsène) et au Souk@Sat (28 novembre au 2 décembre à la Société des arts technologiques). Il y a également des magazines en vente au marché Nënë (édition spéciale qui dure tout le mois de novembre chez Raplapla).

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus! Abonnez-vous à notre infolettre ici.

À DÉCOUVRIR AUSSI :