Crédit photo : John Londono

Les trois kids de Loud Lary Ajust s’apprêtent à conquérir la nouvelle scène du rap québécois avec Blue Volvo, un deuxième album au son travaillé, qui catalyse le flow électrique des deux rappeurs.

Après le succès de Gullywood, offert gratuitement sur bandcamp, LLA revient avec Blue Volvo (Audiogram), un album qui mêle la mélancolie d’une jeunesse qui s’effrite peu à peu à la volonté de rester jeune et beau, tout en continuant à se mettre la tête à l’envers pour ne pas mourir tout de suite.

La recette magique de ce nouvel album, c’est tout d’abord un gros travail sur la trame. Ajust, en collaboration avec Ruffsound, a produit un son tout en crescendo, léché jusqu’au bout des doigts, qui n’hésite pas à mélanger des beats plus mélodieux, sans laisser tomber la dureté que l’on trouvait déjà sur l’album Gullywood.

Pendant ce temps, Loud et Lary s’enferment tous les deux dans un processus créatif personnel. Une démarche individuelle qui leur permet de jeter un regard sur la jeunesse québécoise qui ne se veut pas pessimiste, mais expose seulement des faits et nous invite à nous questionner sur notre propre condition.

Totalement libre dans leur création, Loud et Lary donnent plus de profondeur à leurs textes, tant « qu’il n’y a pas de brisure, c’est une évolution normale, on grandit. » Explique Lary.

À bord de la Volvo bleue de l’ami Giovanni, symbole d’une jeunesse décadente, LLA tient un discours nostalgique et universel, « au fond, on a tous eu une Volvo bleue ».

Leur collaboration avec Karim Ouellet sur la chanson Automne, s’est imposée comme une évidence : « nos mondes se recoupent, on vient du même milieu, c’est venu naturellement. » Explique Lary.

Cette chanson clôt l’album avec une douceur candide qui nous enveloppe : « c’est une bonne toune à écouter avec son chum… » sous-entend Lary, mais Loud ajoute que la désillusion plane toujours : « il y a toujours un fond grave ». Les émotions pulsent dans les veines, entre excitation et lassitude, coincées au milieu de la vie, c’est ça LLA : regarder vers l’avenir sans pouvoir s’empêcher de jeter un regard derrière l’épaule parce que c’était quand même bon…

Et quand je demande à Lary de m’expliquer le concept du « jeune homme », il me répond en riant que « c’est une manière de se garder jeune, c’est être beau, plus je le dis, plus j’y crois ». Alors, soyez attentifs, son fameux « appelle-moi jeune homme » est distillé par-ci, par-là et nous accapare pour que l’élégance nous garde en vie.

Rendez-vous mardi 21 octobre de 19h à 21h au Garage Gilberto (158, Marie-Anne Est, Montréal) pour le lancement de l’album Blue Volvo et samedi 8 novembre au Club Soda.

Boucle ta ceinture et fais démarrer la Blue Volvo.

XOXO

Tiphaine Delahaye

Voir toutes les dates du Rap Queb Money avec Koriass et Eman X Vlooper : ici

L’album est disponible en écoute exclusive sur CISM.