De retour pour une 38e saison, le Théâtre de la ligue nationale d’improvisation (LNI) prendra la scène du Club Soda à Montréal dès le lundi 8 février, et ce, jusqu’au 6 juin, date de la grande finale. Cinq équipes s’affronteront encore cette année : les Verts, les Jaunes, les Oranges, et pour ouvrir le bal ce lundi, les Rouges confronteront les Bleus. Ces derniers sont d’ailleurs les gagnants de la Coupe Charade 2015. Les matchs seront tous investis des commentaires de l’arbitre en chef Simon Rousseau, du maître de cérémonie Nicolas Pinson, de l’improanalyste Christian Vanasse et du musicien Éric Desranleau. À l’instar de son partenaire Yvon Leduc, le cofondateur de la LNI Robert Gravel serait certainement fier de l’évolution, et surtout, de la persévérance des artisans et des joueurs, sous la supervision du directeur artistique François-Étienne Paré, qui travaillent avec acharnement à garder en vie et en forme ce joyau de notre culture.

Fait particulier cette année : chacune des équipes, sauf une, s’est vue attribuer un propriétaire. Une nouvelle façon d’aider au financement de cette institution de théâtre professionnel qui depuis de nombreuses années éprouve des difficultés financières. Or, en novembre dernier, lors de la deuxième Coupe TOHU, qui faisait office de campagne de collecte de fonds, la LNI a dévoilé que la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) devenait propriétaire de l’équipe des Rouges alors que la Confédération des syndicats nationaux (CSN) prenait sous son aile l’équipe des Bleus. Lors de cette soirée, l’entrepreneur et dragon télévisuel, Alexandre Taillefer, a annoncé que sa nouvelle entreprise Téo Taxi se portait garante de l’équipe des Verts. Pour sa part, l’équipe des Jaunes est sous l’emprise de l’empire Québecor. Les Oranges restent donc orphelins pour l’instant; espérons qu’un bon samaritain, syndical ou patronal, les prendra bientôt en charge.

Équipes de feu, joueurs de rêve

Quand on s’arrête à regarder tous les artistes qui ont fait partie de la LNI, on reste stupéfait de constater que celle-ci est porteuse d’une immense force de création, portée autant par les vétérans que par la relève. Comme il est de mise, les cinq équipes contiennent autant de joueurs expérimentés que de collègues plus novices, autant de femmes que d’hommes. Voici les artisans de chaque équipe :

J’ouvre le bal avec mon équipe, puisque je dois l’avouer, je suis membre et salariée de cette centrale syndicale. Ô Scandale ! J’ai donc nommé l’équipe des Bleus – CSN, composée par LE vétéran de la LNI toujours en activité avec une 19e saison derrière la cravate : Réal Bossé qui est entouré cette année de Virginie Fortin, Frédéric Barbusci et, finalement, l’interprète de Gab Gravel de l’émission Like-moi : Florence Longpré. Leur entraîneur d’expérience est le réalisateur et membre fondateur du regroupement Kino : Christian Laurence. Go les Bleus (excusez-la !)!

Dans le coin opposé se trouvent les Rouges – FTQ; Simon Boudreault y brillera de tous ses feux lors de sa 14e saison. Un joueur de cœur et d’intelligence qui s’entoure de LeLouis Courchesne, d’Eve Landry et de Diane Lefrançois, fière deuxième doyenne d’importance de la LNI avec dix-huit saisons sous le toupet. Ce groupe de joyeux lurons a pour coach de vie Jean-Philippe Durand.

Pour sa part, l’équipe des Oranges est composée de LA vétérante de la ligue, la voix d’or des improvisations chantées et professeure à l’École d’improvisation de la LNI, Sophie Caron, qui sera appuyée de Jean-François Nadeau, Pier-Luc Funk, joueur régulier depuis l’an passé et Amélie Geoffroy. La direction de l’équipe est assurée par René Rousseau.

De leur côté, les Jaunes – Québecor ont à leur bord la recrue la plus expérimentée de l’histoire de la LNI : j’ai nommé Patrick Huard, qui se joint officiellement à la ligue professionnelle. Il était d’ailleurs sur la glace de la Coupe TOHU où, l’automne dernier, il a remporté la première étoile à la fin du match. Pour compléter l’équipe : Jean-François Nadeau, des Zapartistes, Marie-Ève Morency et Joëlle Paré-Beaulieu, joueuse étoile qui était dans l’équipe des Bleus l’an passé et détentrice de deux trophées Marcel-Sabourin pour la Joueuse la plus appréciée par ses pairs. Entraîneur de renom, Benoît Chartier, celui-là même qui a donné son nom au personnage de 19-2, offrira des conseils précieux à son équipe.

Enfin, l’équipe des Verts – Téo Taxi a à son bord les joueurs d’exception Salomé Corbo et Laurent Paquin, ainsi que les improvisateurs clés Johanne Lapierre et Mathieu Lepage. Disons aussi que les quatre joueurs ont la chance d’avoir Christian Brisson-Dargis comme guide spirituel.

Souhaitons donc une excellente nouvelle saison à la LNI, à ses artisans et à ses artistes en liberté. Pour celles et ceux qui désirent pimenter leur dimanche et leur lundi, n’hésitez pas à consulter le calendrier des matchs.

Julie Lampron

Les matchs de la 38ͤ saison de la LNI sont présentés les lundis et les dimanches au Club Soda à Montréal.