À l’heure où les revues littéraires et petites maisons d’édition tombent comme des mouches, on peut s’étonner (et se réjouir) que les Éditions Rodrigol tiennent le coup. Leur survie tient sans doute à la qualité des œuvres publiées, très diversifiées, riches et intéressantes tant sur le plan formel qu’esthétique pour la plupart. Chose certaine : les subventions n’ont rien à voir dans la longévité de cette maison d’édition. En effet, les fondateurs (Pascal-Angelo Fioramore, André Racette et Claudine Vachon) les refusent afin de conserver leur marge de manœuvre. Comme ils souhaitent publier des œuvres créatives présentant des « thématiques contemporaines bouleversantes », ils tiennent à rester totalement indépendants. Au grand plaisir du lectorat, d’ailleurs.

On pourra célébrer les 10 ans des Éditions Rodrigol avec les fondateurs et les auteurs ce jeudi (29 mars) à la Casa del Popolo, située au 4873 boulevard Saint-Laurent. Durant ce 5 à 8 qui s’annonce festif, il sera possible de se procurer la toute nouvelle et toute chaude œuvre de Vincent Tholomé, Cavalcade, décrite comme un « poème anthropophage ». Après cette célébration suivront neuf autres événements, qui se dérouleront durant la prochaine année pour marquer le 10e anniversaire. À suivre!

– Edith Paré-Roy