Découvrez Micoe, une comédienne de formation qui a bifurqué vers la musique en 2005 en se joignant à Philippe Gaudet dans le groupe Seismic Cry en tant que chanteuse. Deux ans plus tard, ils lancent l’album anglophone Reverence qui reçoit un bel accueil à l’étranger, dans le monde de la musique progressive. Elle a aussi lancé un EP en 2010, au Lion d’Or. Elle ira jusqu’en France pour le présenter à Paris en 2011, un premier contact efficace, puisque elle signera un an plus tard avec PIAS, plus grand distributeur indépendant du pays. Et aujourd’hui, Micoe est prête à se lancer dans le monde du solo avec son premier album À retardement, réalisé par Éric Goulet (Yann Perreau, Vincent Vallières, Alexandre Belliard, etc).

À quoi vous attendre? Un album électro-pop minimaliste, une voix simple mais suave, des pièces captivantes qui portent des titres intrigants : Personne ne s’en plaindra, Les couteaux, L’abattoir, Probablement dimanche, etc. Tout pour qu’on ait envie de voir de quoi il en retourne. Des chansons bien construites, bien rendues, qui évitent parfois de peu la redondance. Les paroles sont quelquefois répétées, répétées et répétées, ce qui peut être agaçant étant donné l’intonation très égale de la chanteuse. Mais l’ensemble est efficace et très entraînant pour un premier album. À découvrir et à apprivoiser, ne serait-ce que pour l’univers enivrant qu’offre Micoe.

 

À retardement : disponible en magasin le 15 mai

Lancement au Lion d’Or le 16 mai à 17h00, performance à 18h00