Crédit photo : Antoine Giguère

Le Nord au Cœur, que notre collaboratrice Anik Benoit a critiqué il y a déjà quelques semaines, sera maintenu en salle à Montréal et à Québec! La suite de la tournée québécoise reprendra dès janvier 2013. Il reste donc quelques jours au public montréalais pour voir le film sur grand écran, jusqu’au 24 décembre inclusivement. Les gens de Québec jouiront quant à eux de toute la période des Fêtes pour voir le film. Le réalisateur prendra la route pour accompagner son film dès janvier.

Le Nord au cœur rejoint et interpelle fortement le public depuis son lancement aux RIDM. Les spectateurs disent trouver Hamelin inspirant et ses propos très éclairants sur l’évolution historique et la situation actuelle du Québec. Le commentaire entendu le plus souvent? Tous les Québécois devraient voir le film pour se faire une idée sur le développement du Nord.

Fidèle à sa réputation, dans Le Nord au Cœur, Serge Giguère offre une fois de plus un personnage plus grand que nature, un pionnier québécois de la géographie nordique et de sa terminologie, ainsi qu’un ardent défenseur de l’autochtonie: Louis-Edmond Hamelin. Intellectuel de haut niveau, reconnu internationalement, comme les Pierre Dansereau, Guy Rocher ou Fernand Dumont, Hamelin est un « inconnu célèbre » à découvrir grâce aux images toujours pleines de vérité, d’humour et de sensibilité de Serge Giguère.

Ce géographe, économiste, linguiste, fondateur du réputé Centre d’études nordiques, est en effet un homme discret, mais son œuvre est publique. Inventeur du terme nordicité et de dizaines d’autres, qui manquaient à notre vocabulaire, Louis-Edmond Hamelin est un créateur de mots inspiré, amoureux de la langue autant que du territoire…

Le réalisateur Serge Giguère saisit le prétexte du retour, après 40 ans, de Monsieur Hamelin à la Rivière George, au mythique Mushuau-Nipi, comme point de départ de son documentaire pour nous faire découvrir un homme exceptionnel mais nous dévoiler aussi un être simple, un homme d’émotions et de racines.

Au moment où le développement du Nord soulève autant de spéculations que de préoccupations, ce film est incontournable. Le Québec arrivera-t-il, comme le souhaite Hamelin, à joindre le Sud et le Nord dans la conception qu’il se fait de lui-même et à reconnaître l’importance historique des nations autochtones pour devenir enfin ce qu’il appelle le « Québec total »?

Le film est en salle au Cinéma Cartier à Québec jusqu’au 3 janvier 2013 et au Cinéma Excentris à Montréal jusqu’au 24 décembre. La tournée se poursuivra en janvier 2013.

Horaire complet ici

Pour lire la critique d’Anik Benoit, c’est ici : https://lesmeconnus.net/le-nord-au-coeur-pour-ne-pas-perdre-le-nord/

 

Pierre Dansereau, Guy Rocher ou Fernand Dumont, anik benoit, affiche, excentris, décembre, janvier, tournée, Cinéma Cartier, géographe, économiste, linguiste, fondateur du réputé Centre d’études nordiques, ridm, succès