TOASTER, screenprint, 18″x18″, série de 20, 2013

Dernièrement, je me promenais sur Mont-Royal et j’suis tombée sur une tête de bonhomme bizarre dessinée sur un bout de mur. Puis sur une autre. Ces mystérieuses figures décousues taguées aux murs m’ont fait penser au style cubiste de Pablo Picasso (j’adore Picasso!). Puis il m’est venu en tête une image : les graffitis de l’artiste Jean-Michel Basquiat (mon amooouuurr!) qui l’ont fait connaître auprès du public dans les années 70. J’adore Basquiat. Alors je me suis dit que j’allais tout faire pour savoir QUI avait dessiné ces petits chefs-d’œuvre de la rue.

C’est ainsi que j’ai décidé de publier une photo de la tête de bonhomme bizarre sur mon journal Facebook. Quelques heures plus tard, parmi les nombreux commentaires que celle-ci a entraînée, la réponse à ma question : Emmanuel Perron. Comment se fait-il que je n’étais jamais tombé sur ton travail avant? Je sais pas si c’est une bonne idée non plus que je dévoile ici que je l’ai découvert sur les murs dans la rue, mais j’pense que c’est correct (haha!).

Pour vrai, allez voir ce qu’il fait; moi en tout cas j’aime ça. Sur son site Internet (emmanuelperron.com), vous pouvez admirer ses peintures et illustrations (c’est bien classé) et dans l’onglet «Autre», l’artiste présente des genres de p’tites bandes dessinées. C’est en plein ces genres de bonhommes-là que j’ai vu dans la rue! Je suis charmée; j’aime beaucoup son style.

Le Bled : une contribution à l’essor de créateurs de la scène artistique montréalaise

JAVEL ET COURTE POINTE, installation techniques mixtes sur bois et projections de diapositives, expo Le Bled, galerie Le 1040 Mtl, 2013

En faisant mes recherches, j’ai appris que l’artiste était membre d’un collectif qui s’appelle Le Bled; dégel créatif. C’est au mois d’avril dernier qu’a eu lieu l’exposition du collectif, à la Galerie Le 1040. Je suis triste d’avoir manqué ça, mais à ce moment je ne connaissais pas Le Bled, ni l’artiste Emmanuel Perron.

Le Bled uni sept artistes en tout, dont Benoit Tardif (lui aussi je l’aime full!), Gaston l’artiste, Jonathan Robert, Dominic Berthiaume, Marie-Claude Marquis et Martin Flamand. Et Emmanuel Perron, bien sûr.

La mission du Bled est avant tout de faire découvrir le talent d’artistes de la relève: le collectif leur offre une belle visibilité et nourrit par le fait même les curieux en quête de découvertes artistiques. Les projets mis de l’avant sont la peinture, la sérigraphie, l’illustration, la photographie, etc.. Belle initiative, beau projet. C’est à suivre…

À vous maintenant de découvrir l’artiste qui se cache derrière Emmanuel Perron et son collectif émoustillant.

– Geneviève L’Heureux