Le 14 mai dernier se déroulait le lancement du dernier EP du groupe montréalais Les Passagers, au O Patro Vys, situé sur Mont-Royal Est, au coin de St-Denis.

Ce fût une belle soirée, intime et festive, dans la salle de concert au deuxième étage du bar Bily Kun. Des bouchées faites maison étaient aussi offertes aux spectateurs (elles étaient excellentes… surtout la guacamole épicée au fromage) ! Pour la première partie du concert, le groupe a joué l’ensemble de son nouveau EP, en plus de pièces de leur EP homonyme lancé en mai passé, avec comme décor une belle forêt d’arbres illuminés ; une belle touche amenée par l’équipe à la scénographie, composée de Maude-Émilie Bourque, Clarisse Bériault et Oyku Onder; le tout étant dirigé par Sandrina Sparagna.

Il s’agit d’un autre EP riche musicalement pour Les Passagers, porté par la splendide voix de la chanteuse Andréanne Muzzo. La douceur de son chant s’unifie parfaitement avec celui du guitariste Nicolas Ferron, qu’on entend également sur quelques morceaux. L’album contient six pistes, dont deux instrumentales, intitulées ♦ et ❖. J’ai trouvé ça bien beau, le choix de petits symboles en guise de mots.

Oulanne

La dernière pièce du EP, qui porte le prénom d’une petite fille qui est partie il y a trois ans suite à un combat contre la leucémie, est particulièrement touchante. Lorsque Les Passagers l’ont jouée, l’ambiance s’est apaisée dans la salle : les spectateurs concentrés sur les paroles touchantes de la pièce se laissaient bercer par ses mélodies attendrissantes ; pour ma part des frissons envahissaient tout mon corps. En fait, l’évènement se voulait un lancement, mais également une levée de fonds pour la Fondation Oulanne, dont la vocation est de financer des activités d’art thérapie, entre autres, servant à distraire les enfants lors de leurs traitements de chimiothérapie. Quelle belle idée! Bravo aux Passagers pour ce beau geste.

En deuxième partie du concert, les spectateurs ont eu droit à des reprises de chansons populaires des années 60 et 70. Des titres comme «Laisse tomber les filles» de France Gall ou encore Space Oddity de David Bowie ont été merveilleusement interprétés par le groupe ; tout le monde dansait ! Surtout sur «I want you back» des Jackson 5! C’était génial.

Avec en terminant un rappel de la pièce «L’eau salée», pièce que l’on peut retrouver sur leur premier EP, j’étais comblée. Plusieurs fredonnaient les paroles ; moi, je les connaissais par cœur. Une belle chanson à écouter pour découvrir Les Passagers, si ça vous dit, quoi qu’un peu moins festive que ce que l’on retrouve sur le nouvel album. Restez aussi à l’affut des concerts qui s’en viennent pour Les Passagers via la page Facebook du groupe ici.

– Geneviève L’Heureux