Des chartes, des lois spéciales, des moratoires et des commissions : des gros bonnets qui veulent gérer le monde à leur façon; qui confondent intérêts et convictions. Voilà ce qu’offre le modèle de société actuelle.

Heureusement, dans cette réalité désolante, une petite portion d’individus alimente le rêve, rappelle qu’on peut toujours envisager d’autres options et faire d’un idéal une réalité ou, du  moins, travailler en ce sens.

Geneviève et Matthieu, deux artistes de Rouyn Noranda, sont de ceux qui disent «non» et le démontrent développant une proposition artistique à plusieurs volets : La Jamésie. Le duo qui collabore depuis une dizaine d’années alliant musique, cinéma, peinture, sculpture, poésie et performance, vous présente du 21 septembre au 19 octobre leur toute dernière exposition : «Dans l’œil du Menhir».

Imaginez un territoire sur lequel tout recommencer avec de nouveaux fondements, un lieu de préférence isolé et désert. En fait, pas besoin de l’imaginer, ce lieu existe et il est plus près que vous croyez. Geneviève et Matthieu ont foulé, étudié et ont conçu des projets pour cette région du nord du Québec qu’est la Jamésie. Un lieu qui a tout du paysage post-apocalyptique, de sa végétation à sa population quasi inexistante. Ici, même pas besoin de faire table rase, juste de bâtir à neuf.

«Dans l’oeil du menhir» une exposition promet d’être déroutante et riche en surprises, êtes-vous prêts?

Le vernissage aura lieu ce samedi 21 septembre de 14 à 17  à l’Espace pfoac 221 de l’Édifice Belgo

 Pour plus de détails sur leur démarche, voici un texte très éclairant sur le projet :

http://www.pfoac.com/pfoac221/G_M_2013_FR.html

Vickie Lemelin-Goulet