Présenté en ouverture de la 15e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), et récemment sélectionné parmi les 10 meilleurs films canadiens 2012 selon l’organisation du Festival international du film de Toronto (TIFF), La Fin du temps (The End of Time) de Peter Mettler prendra l’affiche le mercredi 12 décembre prochain.

Dix ans après Gambling, Gods and LSD, le cinéaste suisso-canadien nous emmène dans une nouvelle aventure audiovisuelle où la science rencontre la philosophie, la poésie et la spiritualité. Qu’est-ce que le temps? Une réalité? Une illusion? Un concept? Ces questions sont au cœur de Le Fin du Temps. Guidé par son intuition et sa capacité d’émerveillement, Mettler projette à nouveau le familier dans une dimension extraordinaire et nous donne à voir l’invisible.

Défi envers l’insaisissable sujet du temps entre le dicible et l’indicible, La Fin du Temps est un voyage d’exploration hypnotisant : de l’accélérateur de particules du CERN, où des scientifiques tentent de comprendre des dimensions du temps qui nous échappent, aux coulées de lave qui ont tout englouti sur Big Island à Hawaï excepté une maison isolée sur la côte sud ; de la désintégration des quartiers déshérités de Detroit à un rite funéraire hindou. À la fois visionnaire, poétique et visuellement époustouflant, La Fin du Temps invite à une véritable expansion de la conscience.