Avec un titre comme La chasse aux sorcières, pièce créée par Les Super Loups, avec l’esthétique rien de moins que léchée et l’ambiance série B qui caractérisaient déjà les affiches et les vidéos publiés en ligne, je m’attendais à du bonbon. Je croyais me rendre à La Chapelle, hier soir, pour m’embarquer dans de folles péripéties complètement absurdes mais merveilleusement divertissantes.

C’est vrai qu’on m’a bombardée de clichés habilement supportés et comblée d’accessoires et de décors à très petit budget. La débrouillardise était là, y’a pas à dire. J’ai ri en découvrant que le personnage de la sorcière morte était joué par une tête verte à perruque collée à un bout de tissu noir. J’ai adoré le moment où, suite à une panne d’essence à la nuit tombante sur la route déserte, Jack Hunter suggère avec le plus grand sérieux d’aller se réfugier dans une cathédrale abandonnée au beau milieu de la forêt hantée. Magnifiquement assumé, tout ça.

Mais il manquait quelque chose. L’accent français et les « putains » et « mon pote » forcés, même destinés à appuyer les références série B, m’ont dérangée. La construction de la pièce, entre l’absurde et le cliché, manquait de conviction. Les quelques bonnes blagues ne parvenaient pas à compenser le manque de surprises du scénario. Il manquait, en fait, un certain laisser-aller indispensable, un plus grand naturel. Dans La chasse aux sorcières transparaît un trop grand et trop évident contrôle qui, même s’il est volontaire, reste incompatible avec un humour efficace.

La chasse aux sorcières a été conçue dans le rire ; on sent, derrière le scénario et la scénographie, de longues soirées de brainstorming, de la bière et un divan de sous-sol. Étant moi-même fan de films d’horreur bourrés de stéréotypes, j’ai été égayée. Simplement, les Super Loups, pour leurs prochaines productions, doivent apprendre à communiquer plus efficacement au public le plaisir qu’ils ont à jouer.

– Anaïs Savignac

La chasse aux sorcières, dans le cadre du FRINGE jusqu’au dimanche 23 juin à La Chapelle.

Pour plus d’informations : http://www.montrealfringe.ca/fr/show/la-chasse-aux-sorcières