Certains ont un destin plus grand que nature, un destin sans neuf à cinq, sans files d’attente, sans trafic routier au sortir de la ville le vendredi soir, sans soupers qui crament dans le fond du chaudron.

La journaliste et auteure Mélanie Loisel a rencontré 62 de ces gens au parcours exceptionnel, aux expériences uniques. Ils racontent leur vie, leur parcours dans Ils ont vécu le siècle, une véritable anthologie de la survie humaine en conditions extrêmes.

Native de Fermont, c’est en 2013 qu’elle eut l’idée de rassembler la soixantaine d’histoires qui constituent ce recueil : « J’avais envie de recueillir leurs réflexions, leurs confidences et leurs anecdotes […] », confie-t-elle en guise d’introduction.

De l’Holocauste aux attentats du 11 septembre, de la guerre du Vietnam en passant par la Syrie, les témoignages qui composent ce livre sont terriblement touchants et horriblement véridiques. Que je songe au témoignage d’une survivante d’Hiroshima, à celui d’un résistant français durant la Seconde Guerre mondiale, à un témoin privilégié de l’écroulement de l’URSS, à la chute du gouvernement de Ceausescu, au tremblement de terre d’Haïti, à Mai 68, au coup d’État contre Pinochet,  à la Guerre d’Irak : tous les évènements marquants, de 1939 à nos jours, y passent, ou presque.

Petit coup de cœur personnel pour certains entretiens en particulier dont celui, extraordinaire, de Kim Phúc, la petite fille de la photo, brûlée au Napalm en 1972 durant la Guerre du Vietnam, et le témoignage coup de poing d’Edmund White, auteur atteint du VIH, « porte-parole » de la lutte contre le sida.

Mais à vrai dire, tous les gens qui peuplent ce petit manuel d’Histoire informelle sont fascinants, uniques : tous ont leur petit enfer personnel; ils le racontent sans gêne et sans censure.

« Ce sont des survivants, des combattants, des résistants ou des dirigeants qui ont consacré une bonne partie de leur vie à promouvoir la paix, la démocratie, les droits de la personne ou le développement des populations. 

Certains ont été emprisonnés, torturés, forcés à l’exil tandis que d’autres ont pris les armes pour leur indépendance et leur liberté. Ils ont connu la faim, la peur, la maladie, mais surtout l’injustice. Ce sentiment qui pousse à se lever, à se battre, au péril, parfois, de sa vie », raconte encore l’auteure et instigatrice du projet.

Un projet démesuré, titanesque, un peu fou quand on y pense un peu.

Toujours touchant, jamais fleur bleue ou cucul, Ils ont vécu le siècle est un livre qui bouleverse, qui renverse, qui nous chavire et qui nous noie plusieurs fois d’affilée, et qui, ultimement, nous révèle ce que nous avons fait de nous-mêmes.

Charles Quimper

Ils ont vécu le siècle, Mélanie Loisel, Les éditions de l’Aube, 2015.