Les nominations pour le 12e Gala alternatif de la musique indépendante du Québec, plus connu sous le nom de GAMIQ, ont été annoncées en début de semaine. Plusieurs médias se sont intéressés aux noms récurrents : Alaclair Ensemble, grand favori avec six nominations, suivi de Chocolat, cinq.

C’est une façon de voir les choses, devant une liste aussi longue remplie de noms pas nécessairement si connus du commun des mortels. Voici plutôt, en bref, quelques éléments surprenants constatés dans toute cette belle liste.

  • Les Hay Babies voient leur album La 4ième dimension (version longue) nommé dans la catégorie Album folk de l’année. Surprenant parce que plusieurs auditeurs ont justement été déçus que le groupe ait essentiellement délaissé le folk qui faisait sa signature pour un son plus rock. Même l’organisation du GAMIQ ne semble pas trop croire aux chances réelles de cet album de gagner dans cette catégorie, l’appelant simplement 4e Dimension. Pourtant, dans la même catégorie, Samuele et son album au long titre Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent a bien été écrit, lui;
  • La présence du dernier album du projet West Trainz, Train Songs, dans la catégorie Album ou EP jazz. Si l’album double instrumental paru en 2015 avait pleinement sa place dans le contexte du GAMIQ, celui-ci avait été boudé et n’était même pas apparu dans les nominations de l’année dernière. Cette fois, il s’agit de reprises de chansons, parfois connues, en lien avec le thème des trains, faisant appel à plusieurs chanteurs vedettes du Québec;
  • Les nommés pour Révélation de l’année. On comprend que le GAMIQ veut absolument éviter de mettre les mêmes noms qu’à l’ADISQ, et c’est pourquoi il a choisi d’inclure Beyries et Lydia Képinski, mais pas Samuele ni Émile Bilodeau;
  • Parlant de Lydia Képinski, sa chanson Apprendre à mentir court la chance d’être la Chanson de l’année. Ses chances sont réelles, mais elle doit secrètement espérer ne pas gagner, elle qui semble déjà tannée de la jouer en spectacle.

Le Gala est prévu le dimanche 26 novembre prochain, au Café Campus, avec à nouveau à l’animation le duo Sèxe Illégal. On aura droit cette année à un house band dirigé par Debbie Tebbs, et des perfos de Ada Lea, Bad Nylon, Barry Paquin Roberge, Briga, Charôgne, Crabe, Fuudge, Gab Paquet, Héliodrome, Lakes of Canada, Orloge Simard et Samuele, selon les informations véhiculées par Voir. À suivre!

D’ici là, c’est encore temps pour vous, public, de voter pour diverses catégories, juste ici.

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :