Les finalistes des prix Gémeaux. Crédits: Jean-Guy Thibodeau

La 29e édition du gala des prix Gémeaux a eu lieu dimanche dernier sur les ondes de Radio-Canada. René Simard a animé la soirée avec un ton humoristique et quelques pas de danse pour assurer le suivi entre toutes les remises de prix. Le moment annuel des prix Gémeaux est une occasion spéciale pour souligner le travail des artistes, qu’ils soient artisans de la télévision, du cinéma et des médias numériques.

L’idée à l’origine des prix Gémeaux était de mettre en lumière le sens de la dualité et du partenariat dans l’industrie télévisuelle. L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision sélectionne les prix à remettre aux travailleurs, aux artistes et aux producteurs de langue française. Les catégories de prix ressemblent à un prisme aux multiples facettes pour représenter le travail d’une production jusqu’à sa diffusion. Par exemple : la production des téléromans, des séries, des entrevues, des documentaires ainsi que l’interprétation des rôles, des animations ou bien les effets du montage, du son, des costumes… Bref tout ce qui entoure la réalisation d’une émission. Les gagnants sont ceux qui se démarquent le plus dans leur touche créative.

Cette année, Série noire a remporté 11 Gémeaux, suivi par Les beaux malaises avec 6 prix, puis Infoman et Mémoires vives avec 4 prix. L’Académie récompense aussi à chaque année les Immortels de la télévision. Les Immortels sont ceux qui ont eu 3 prix pour une même production dans une même catégorie. Ainsi, les immortels 2014 ont été remis à Infoman 2013 avec Michel Bissonnette, André Larin et Vincent Leduc pour le meilleur spécial humoristique; à la série O’ avec Éric Tessier à la réalisation et Guy Nadon pour le meilleur rôle masculin; à l’émission Tactik avec Vincent Bolduc pour le meilleur texte jeunesse; et au Bye Bye 2013 avec Patricia Ruel aux décors.

Souhaitons que le gala des prix Gémeaux poursuive son évolution avec la mise en lumière des métiers entourant les productions télé et médias numériques. Certains métiers sont encore méconnus du public et de plus en plus de disciplines prennent vie en télévision, y compris l’art. Restez à l’affut des nouvelles émissions, des nouvelles plateformes médiatiques et des disciplines mises en valeur dans les réseaux sociaux. L’art de créer se reflète sous diverses formes… et la télévision est un bon médium pour rendre une œuvre plus accessible au public en général.

– Violaine Morinville