Le long-métrage Gabrielle prendra l’affiche dans les salles du Québec à compter du 20 septembre. Il a d’ailleurs été choisi pour faire partie de la sélection officielle au Festival international du film de Locarno, où il a été présenté en première mondiale le 12 août.

Gabrielle est une jeune femme atteinte du syndrome de Williams qui possède une joie de vivre contagieuse et un don exceptionnel pour la musique. Elle a rencontré son amoureux Martin au centre de loisirs où ils font partie d’une chorale et depuis, ils sont inséparables. Mais en raison de leur différence, leur entourage ne leur permet pas de vivre cet amour comme ils l’entendent. Au moment où le groupe se prépare pour un important festival de musique, Gabrielle fait tout pour prouver son autonomie et gagner son indépendance. Déterminée, elle devra affronter les préjugés et ses propres limites pour espérer vivre avec Martin une histoire d’amour qui n’a rien d’ordinaire.

Réalisé et scénarisé par Louise Archambault, Gabrielle est son deuxième long-métrage de fiction et ce sont Luc Déry et Kim McCraw qui en ont assuré la production. Il met ainsi en vedette Gabrielle Marion-Rivard (Gabrielle), Mélissa Désormaux-Poulin (Sophie), Alexandre Landry (Martin), Vincent-Guillaume Otis (Rémi), Benoît Gouin (Laurent), Sébastien Ricard (Raphaël), Isabelle Vincent(mère de Gabrielle), Marie Gignac (mère de Martin) et Véronique Beaudet (intervenante).

C’est grâce à son premier court-métrage, Atomic Saké, réalisé en 1999, que Louise Archambault s’est fait remarquer sur la scène internationale. Entre autres, son film s’est mérité le Prix Jutra du Meilleur court-métrage ainsi que le prix du Meilleur film au Festival Delle Donne à Turin. Suite à son deuxième court-métrage, Mensonges, elle réalise le long-métrage Familia, qui fait lui aussi le tour des festivals internationaux. Au Canada, le film se démarque principalement au Festival International de Toronto, où il remporte le prix Citytv du Meilleur premier long-métrage canadien, et au gala des Genies, où il est sélectionné dans 7 catégories et repart avec le prix Claude-Jutra remis à la Meilleure première œuvre. Louise Archambault se lance ensuite dans plusieurs projets collectifs ainsi que dans la réalisation de courts-métrages. Elle développe présentement un long-métrage intitulé After the End, scénarisé par Paul Gross, ainsi que Tarmac, coscénarisé avec François Archambault.