Déjà plus que deux soirées aux préliminaires des 22es Francouvertes! Le portrait des demi-finales commence à se dessiner doucement et la pression augmente aussi pour les six derniers participants qui doivent monter sur la scène du Lion d’Or. Cette semaine, on a donné la parole à Laura Babin, au Billy Love Band et à Anthony Roussel, qui proposeront ensemble une soirée où les musique pop et rock seront à l’honneur.

Photo : Jean-Philippe Sansfaçon

Laura Babin :

Dans quel esprit t’es-tu inscrite aux Francouvertes?
En me disant que c’est la dernière fois que j’essaie.

De quelle façon comptes-tu te démarquer sur scène?
En ayant une guitare blanche qui me démarquera du noir de la scène.

Qu’est-ce qui est le plus stressant pour toi dans ce concours?
Lire les commentaires du public.

***

Photo : Aljosa Alijagic

Billy Love Band :

Dans quel esprit vous êtes-vous inscrits aux Francouvertes?
C’est notre agent qui nous a inscrits! Pas certain qu’on l’aurait fait nous-mêmes étant des professionnels de la musique très occupés à travailler à de multiples projets. Mais une fois convaincus, on a décidé de se lancer dans l’expérience de plein fouet. On voit ce concours comme une opportunité de rehausser toutes les facettes spectacle du projet Billy Love Band.

De quelle façon comptez-vous vous démarquer sur scène?
On a plusieurs cordes à notre arc. C’est clair qu’on espère que la musique et les textes seront les principaux aspects par lesquels on va se démarquer. Mais on a d’autres surprises plus visuelles. Notre but est vraiment de nous démarquer sur l’ensemble de la prestation. Étant donné tout le talent présent aux Francouvertes, c’est un défi considérable.

Qu’est-ce qui est le plus stressant pour vous dans ce concours?
Le plus stressant est probablement d’entendre les résultats des semaines qui précèdent notre prestation. On écoute les artistes, on fait nos prévisions, puis on observe souvent des résultats complètement différents de ce à quoi on s’attendait. Là, on stresse en pensant qu’on devrait faire telle ou telle chose différemment. Une vraie réaction d’artiste qui se remet continuellement en question. Quant à la prestation comme telle, on est certains que ce sera un exutoire de stress, plutôt qu’un ajout.

***

Photo : Barbara Mud

Anthony Roussel :

Dans quel esprit t’es-tu inscrit aux Francouvertes?
Zen… C’est la seule façon de voir ça! Je vais faire de mon mieux, c’est tout.

De quelle façon comptes-tu te démarquer sur scène?
Je compte rester dans mon champ d’expertise… La tristesse, haha!

Qu’est-ce qui est le plus stressant pour toi dans ce concours?
Le fait que ce soit un concours justement. Sérieusement, c’est tout simplement pas un contexte naturel de se mesurer à d’autres artistes comme si on faisait un 100 m.

Histoire de bien réchauffer la salle avec les trois concurrents, il sera possible d’entendre l’ex David Marin (qui a émergé après son passage à la 10e édition!). Il fera entendre son folk et une nouvelle chanson qui devrait se retrouver dans un troisième album solo prévu à l’automne.

La semaine prochaine, la dernière soirées des préliminares, Rayannah, Héliodrome et le duo Sam Faye et D-Track se prêtent au jeu.

Pour tout savoir sur la programmation des Francouvertes, c’est ici.

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :