Les Francouvertes se poursuivent ce lundi 26 février avec au menu une musique plus urbaine incluant beaucoup, beaucoup de hip-hop : on regroupe dans une même soirée Jay Scøtt X Smitty Bacalley, Of Course et LaF. Ils se sont aussi prêtés au jeu en répondant à nos petites questions.

Photo : Alex Dilem

Jay Scøtt X Smitty Bacalley :

Dans quel esprit vous êtes-vous inscrits aux Francouvertes?
On s’est inscrits quand on a vu que les inscriptions se prolongeaient, en mode « voyons voir ». Un peu par curiosité, mais surtout pour se faire rincer par la critique d’Élise Jetté de Feu à Volonté.

De quelle façon comptez-vous vous démarquer sur scène?
On se fait souvent dire qu’on se démarque sur scène. Si on pense à « comment » ou  « de quelle façon », on risque de se jinxer, ça fait qu’on n’y pense pas.

Qu’est-ce qui est le plus stressant pour vous dans ce concours?
Nos mères seront là.

***

Photo : Elliott Katane

Of Course :

Dans quel esprit vous êtes-vous inscrits aux Francouvertes?
Cela fait maintenant presque 3 ans qu’on suit le concours, en se demandant à quel moment on passerait le cap. Au début, on n’avait pas beaucoup de musique en français, mais depuis notre virage 100 % franco en 2016, on a le stock, on a l’envie, on n’a jamais joué au Cabaret du Lion d’Or, donc on s’est dit « c’est parti! ». Cela fait 10 ans qu’on joue ensemble, ce n’est pas notre premier concours, donc on prend ça relax, on va s’amuser, et donner du plaisir aux gens présents dans la salle!

De quelle façon comptez-vous vous démarquer sur scène?
C’est notre petit secret, mais j’ai un mot pour vous mettre sur la piste : LAZER.

Qu’est-ce qui est le plus stressant pour vous dans ce concours?
Pour le moment, ce qui est stressant c’est d’être dans une soirée de hip-hop quand on n’en fait pas vraiment! Cela dit, on connaît les deux autres bands, on a déjà joué avec eux quand on a sorti Le prix du funk avec L’Amalgame, et puis on aime vraiment le rap, et on s’entend bien avec les rappeurs en règle générale, donc on sait qu’on aura du fun dans la loge!

***

Photo : Felipe Arriagada-Nunez

LaF :

Dans quel esprit vous êtes-vous inscrits aux Francouvertes?
On ne pensait pas être pris nécessairement. On savait que c’était un incontournable en ce qui a trait à la musique émergente au Québec, on s’est dit que ça valait la peine de tenter le coup.

De quelle façon comptez-vous vous démarquer sur scène ?
On fait des performances assez énergiques, c’est probablement notre meilleur atout en live. On a aussi Denis avec nous. Il nous porte chance et veille sur nous.

Qu’est-ce qui est le plus stressant pour vous dans ce concours?
Le contexte est assez inhabituel pour nous. Les juges et le public tous assis, ce n’est pas le genre de concerts auquel on est habituellement confrontés. Ça va peut-être être un peu déstabilisant.

En plus de ces trois groupes concurrents, la soirée sera complétée par la présence de Sarahmée (oui, une rappeuse aussi!), ex issue de la 20e édition. Elle devrait se faire entendre dès 20 h au Lion d’Or.

La semaine prochaine : Mathieu Bérubé, Lou-Adriane Cassidy et Valse Fréquence.

Pour tout savoir sur la programmation des Francouvertes, c’est ici.

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :