caCrédit photo : Kevin Jordan

« JJ Caba, c’est la base! »

C’est avec ces mots susurrés hors scène à l’oreille d’un public aux aguets que le duo belge Caballero & JeanJass a donné le ton d’un concert sous le signe d’un rap décomplexé jeudi soir aux FrancoFolies.

Plus qu’un duo : une collaboration de longue date pour ces deux amis aux parcours similaires et aux passions communes. Leur expérience dans l’écosystème rap ne date pas d’hier, pourtant ils semblent définitivement faire partie de cette nouvelle scène émergente du rap belge accueillant les Roméo Elvis, Hamza et Damso de ce monde. Ambassadeurs malgré eux de cette renaissance musicale du plat pays, ils avaient collaboré en 2014 sur Le pont de la reine avec le rappeur et beatmaker Le Seize.

Leur recette ? Celle de Merci beaucoup, une ambition rarement dissimulée saupoudrée d’un second degré où la subtilité n’a pas sa place, titre qu’ils entament sans état d’âme devant la foule de vingtenaires grandissante ameutée devant la Scène Urbaine.

De retour aux Francofolies un an plus tard, Caballero & JeanJass nous servent avec nonchalance Double Hélice 2, deuxième opus signant la suite de leur premier projet commun officiel, Double Hélice (2016). La sauce a légèrement le même goût : influences trap et boom bap, ego trip à répétition, assurance d’un succès bien mérité, le tout assorti d’une bonne dose de critiques envers les attentes du public.

Une rencontre des plus banales au Blackared, un studio où tout se fait entre amis, puisque pour les deux artistes, le rap est avant tout une histoire de famille. La preuve, quelques titres à peine passés et le duo réclame déjà des câlins à son public d’adoption montréalais.

Comme le veut la règle en vogue, le succès leur est tombé sur la tête subitement, eux qui comme beaucoup font partie de ces purs produits YouTube découverts sur le tard. Une éclosion avec laquelle ils renouent à travers une websérie complètement déjantée sur les deux amours de JeanJass et Caballero: « la bouffe et la weed. » High fines herbes, c’est aussi la possibilité de s’exprimer autrement pour des rappeurs qui ne semblent pas vouloir se cantonner aux supports qu’on leur propose.

À JeanJass – membre du groupe Exodarap – de lancer « À Montréal, les pâtes on les mange sans parmesan ? » pour rappeler La base avant d’embrayer sur SVP. Rejoint par le parisien Lomepal, affilié comme Caballero au Don Dada Records pour faire honneur à son titre Pommade, le duo belge tire sa révérence avec l’un des plus flagrants descendants du rap américain, Mets du respect sur mon nom. Le petit oiseau du rap francophone prend son envol face au géant français, qui l’accompagne et n’est pour l’instant pas prêt de le voir redescendre…

Ambre Sachet

Caballero & JeanJass, le 15 juin aux Francofolies. Les Francofolies, ça passe du 8 au 18 juin 2017. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :