Task Managers / Photo : Olivier Dénommée

Pendant que les Francos de Montréal démarraient en force vendredi sur la Place des festivals, la salle encore presque trop propre du Ministère recevait une soirée où le rock anglophone montréalais était à l’honneur avec un double lancement d’album pour FoOlish et Task Managers et une première partie tenue par Little Daisies.

Little Daisies

Vers 20 h 20, le jeune groupe Little Daisies est monté sur scène. Si c’était un duo sur le mini-album Band-Aid qu’il a lancé dans les derniers mois (qu’on recommande d’ailleurs aux amateurs de slacker rock!), il était déjà devenu un quintette sur scène vendredi. Visiblement fébriles, les deux frontwomen ont toutefois livré tout un spectacle et se sont simplement amusées pendant leurs 35 minutes sur scène sans trop se poser de questions.

Il faut dire que le groupe existe depuis peu et que cette performance au Ministère était la première fois qu’il ne jouait pas dans un bar, mais cette ambiance très garage était très bonne pour réveiller la foule et donner envie au public d’entendre la suite. On a même eu droit à une reprise des Beatles qui est passée comme du beurre dans la poêle, presque à la déception de Little Daisies qui voulait surprendre le public. Il y avait aussi beaucoup de nouveau matériel qui devrait être enregistré dans les prochains mois. Ce n’est encore qu’un début pour la jeune formation!

Little Daisies / Photo : Olivier Dénommée

Task Managers

Après la fin du set de Little Daisies, Task Managers a surpris avec une musique beaucoup plus précise : le rock était toujours au rendez-vous, mais il était beaucoup plus rodé au quart de tour. La marque de commerce du quatuor était d’incorporer des couplets de rap dans une bonne partie de ses chansons. On a naturellement pensé à une influence de Rage Against the Machine, influence confirmée en consultant la page du groupe.

Task Managers a évidemment joué les chansons de son EP, Call of the Wild, mais aussi des chansons encore non endisquées, laissant entendre que de nouveaux enregistrements allaient suivre dans les prochains mois. On n’a pas retenu de chansons en particulier pendant le set de 35 minutes, sinon une énergie bien ficelée qui donnait franchement hâte de voir où la tête d’affiche de la soirée pourrait aller.

FoOlish

FoOlish / Photo : Olivier Dénommée

Le trio FoOlish est monté sur scène peu après 22 h. Petit haussement de sourcil lorsqu’on a entendu que le groupe versait dans le reggae-rock, un style qu’on ne s’attendait pas à entendre après deux groupe de rock plus chargé. Il faut dire que si FoOlish était au sommet, c’était parce que c’était le début de sa tournée pancanadienne qui l’amènera d’ici un mois jusqu’en Colombie-Britannique, signe d’un certain succès.

La musique était aussi très précise et bien exécutée, mais on est resté sur notre faim au niveau de l’intensité, alors que le build-up de la soirée aurait été mieux servi si le groupe avait joué au milieu plutôt qu’à la toute fin. Cette légère déception mêlée à la fatigue de la semaine a fait en sorte qu’on n’est pas resté jusqu’à la fin du set, même si vers la fin FoOlish a servi quelques chansons plus intenses. Ces nouvelles chansons seront certainement à écouter à tête reposée, afin de vraiment leur donner une chance!

Cette soirée était une belle occasion de faire des découvertes, et après deux passages dans cette salle depuis son ouverture, on a l’impression que Le Ministère a naturellement pris la place laissée vacante par le Divan Orange depuis sa fermeture. Si cette salle peut le faire tout en restant propre, ce sera un bel exploit! Bon, après une soirée en anglais, on s’apprête à se lancer pour quelques spectacles dans la langue de Molière du côté des Francos!

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :