Anderson .Paak / Photo : Stacy-Ann Ellis

Après 38 ans, le Festival international de jazz de Montréal (FIJM) a pris des proportions monstres et inspire le respect, autant pour la variété de son offre en salle que pour les nombreux spectacles extérieurs gratuits qui seront présentés du 28 juin au 8 juillet prochains. On parle, mine de rien, de 350 spectacles gratuits, 400 animations et 3000 musiciens issus de 30 pays différents.

Maintenant que toute la programmation est dévoilée, attardons-nous à ce que ce 38e FIJM a de mieux à offrir et lançons-nous dans une liste de onze spectacles – un par jour – que vous devriez aller voir si vous en avez la chance. Spoiler alert : cette liste laissera de côté des dizaines d’excellents spectacles qui mériteraient tout autant mention, mais comme le clonage n’est pas encore courant, il est de toute façon encore bien difficile d’assister à deux événements en même temps.

Mercredi 28 juin : Youn Sun Nah

Une chanteuse coréenne pour démarrer son FIJM, pourquoi pas? Youn Sun Nah est très connue à Séoul, mais aussi à Paris où elle a étudié, et vient tout juste de sortir un nouvel album (She Moves On, chez ACT, le 19 mai). Chaque fois que le Festival l’a invitée, elle a fait un tabac : ne nous attendons à rien de moins.

Au Monument-National, à 20h

***

Jeudi 29 juin : Hommage à Bob Walsh

Choisir un show à voir le 29 juin est très douloureux : un retour de UZEB et l’étoile montante de la trompette Ambrose Akinmusire sont de sérieux candidats. On jette tout de même notre dévolu sur l’hommage au défunt Bob Walsh, qui regroupera ses proches collaborateurs Guy Bélanger et Jean Fernand Girard ainsi que d’autres invités qui feront honneur à un des grands bluesmen que le Québec a connus. Vous avez déjà un autre spectacle en vue ce soir-là? Bonne nouvelle : cet hommage gratuit est présenté à trois heures différentes, donc pas d’excuse possible!

Sur la scène Bell, à 19h, 21h et 23h

Photo : James Saint-Laurent

***

Vendredi 30 juin : Buddy Guy/Charlie Musselwhite/Steve Hill et Matt Andersen duo

Oubliez Bob Dylan, LE spectacle du 30 juin est le programme triple regroupant certains des plus gros noms de la scène blues. On parle quand même de Buddy Guy (presque 81 ans), Charlie Musselwhite (73 ans) et du duo formé de Steve Hill et de Matt Andersen : deux légendes et deux excellents musiciens au sommet de leur art. La seule chose qu’on demande, c’est de ne pas revivre le malaise du dernier passage de B.B. King en 2014, qui peinait à jouer et à se souvenir des paroles de ses chansons, mais faisons confiance au jugement du comité organisateur sur ce coup-là.

À la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, à 19h30

***

Samedi 1er juillet : Misc

Fait : le groupe Misc (anciennement Trio Jérôme Beaulieu) donne un sacré spectacle dès qu’il monte sur scène. Le trio propose pour l’occasion une relecture de la musique de James Blake, ce chanteur et musicien anglais naviguant quelque part entre le post-dubstep et la soul. Si on se fie à la version par Misc de «Overgrown», on est en droit de s’attendre à une très belle soirée.

À la Cinquième Salle de la Place des Arts, à 19h

***

Dimanche 2 juillet : La La Land in Concert

La programmation du FIJM y a été un peu fort en proposant autant de bons spectacles le 2 juillet. C’est pourtant pour le visionnement du film La La Land avec orchestre symphonique en direct qu’on finit par pencher. Quoi qu’on en dise, pas un système de son ne pourra offrir quelque chose d’aussi épique que ce qui nous est promis. J’en ai déjà des frissons.

À la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, à 19h30

***

Lundi 3 juillet : Jesse Mac Cormack

L’étoile montante de la scène montréalaise, Jesse Mac Cormack est à l’aise dans tout ce qu’il touche. Pour le FIJM, il jouera avec le répertoire du grand bluesman américain Muddy Waters. En deux mots, ça promet!

À la Cinquième Salle de la Place des Arts, à 19h

Photo : Joanne Grenier

***

Mardi 4 juillet : Walk Off the Earth

Voilà une autre soirée où on ne sait pas où donner de la tête. Feist?! Lucioles (projet du talentueux Guillaume Martineau)?! Charles Bradley?! Joshua Redman?! Si ça peut faire pencher la balance, le groupe ontarien Walk Off the Earth (tout le monde se souvient de la reprise de «Somebody That I Used to Know» qui a fait le tour du monde en 2012?) est en spectacle gratuit. Mine de rien, il faut généralement sortir une quarantaine de dollars de sa poche pour voir ce groupe en spectacle, alors autant en profiter!

Sur la Scène TD, à 21h30

***

Mercredi 5 juillet : Gypsophilia

Parmi les spectacles prévus le 5 juillet, une précision attire l’œil : Gypsophilia / Tournée d’adieu. Dur à croire que l’excellent groupe de Halifax, qui charme à tout coup avec une musique inspirée entre autres du manouche, du klezmer et du gypsy, tire vraiment sa révérence. Faites-vous une fleur et ne manquez pas cette chance… surtout que ça ne coûte rien!

Au Club Jazz Casino de Montréal de la place SNC-Lavalin, à 19h

***

Jeudi 6 juillet : Parc X Trio

Les programmes doubles pullulent, et pas n’importe lesquels : The O’Jays/The Four Tops, The Strumbellas/Whitehorse, Lisa Simone/Michael Kaeshammer et KROY/Geoffroy, pour n’en nommer que quelques-uns. On a un peu le réflexe de garder à l’œil le spectacle de Camille Poliquin, toujours très impressionnant à voir en live, mais si vous l’avez déjà vu au moins trois fois en quelques mois comme moi, vous aurez peut-être envie d’essayer autre chose : pourquoi pas Parc X Trio? Excellent trio jazz jouant dans les plate-bandes du rock et parfois dans celles du hip-hop, le groupe a lancé un tout nouvel album au printemps pour célébrer les dix ans du trio. Si vous ne le connaissez pas encore, il est temps de remédier à la situation.

À L’Astral, à 18h

***

Vendredi 7 juillet : Harry Manx

La musique du monde semble à l’honneur le vendredi 7 juillet, avec, entre autres, les spectacles de Tanya Tagaq et celui des Barr Brothers avec le couple malien Bassekou Kouyaté et Amy Sacko, mais celui qui semble le plus incontournable, c’est celui de Harry Manx, qui mélange avec génie le blues occidental à la musique indienne. Il sera en prime accompagné du Quatuor esca pour rendre justice à son dernier opus paru au printemps.

Au Monument-National, à 20h

***

Samedi 8 juillet : Anderson .Paak & The Free Nationals

Annoncé en grande pompe, le spectacle gratuit de fermeture frappe effectivement très fort : le prodige du R&B Anderson .Paak a tout pour plaire. En tout cas, ça va terminer le FIJM sur une sacrée bonne note! Si par malheur, vous ne pouvez pas blairer son R&B, il reste d’autres excellents spectacles qui peuvent retenir votre attention, comme Matt Holubowski… mais personnellement, je risque surtout de zieuter le show de Serena Ryder!

Sur la Scène TD, à 21h30

Personne n’en doutait vraiment, mais cette année encore, le FIJM a mis en place une belle programmation qui va donner bien des maux de tête à ceux qui tenteront de jouer à Tetris avec les spectacles pour maximiser leur festival. Courage, il reste un peu moins de trois quatre semaines pour planifier pour jazzfest de rêve! La programmation (complète depuis mardi) est disponible ici.

– Olivier Dénommée

—–

Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :

https://lesmeconnus.net/francos-2017-va-faire-beau-releve/