Après la sortie de deux albums réussis (dont Réminiscences critiquée par le collègue Nathan Giroux) et quelques prix reçu pour ses performances convaincantes (incluant le prix François-Marcaurelle reçu l’automne dernier pendant l’OFF Jazz), le Hichem Khalfa Quartet s’installe tranquillement comme un incontournable de la scène jazz montréalaise. Sa présence dans la série Jazz d’ici à L’Astral dans le cadre du FIJM allait de soi.

C’est devant une salle sombre et très discrète que le spectacle d’hier a été présenté. Même sur scène, l’ambiance se voulait plutôt feutrée. Peut-être même trop par moments : c’était à se demander si on assistait vraiment à un spectacle ou si les musiciens – soit dit en passant excellents sur scène – servaient à jouer de la musique de fond pendant un chic 5 à 7. Et comme le spectacle débutait à 18h, c’est peut-être effectivement l’énergie qu’on espérait du quatuor pourtant capable de nous décoiffer pas mal plus. Il y a bien eu quelques pièces plus intenses, surtout au niveau des solos très solides que se partageaient régulièrement le trompettiste Hichem Khalfa et le claviériste Jérôme Beaulieu, autre nom que l’on suit de près (associé à Misc et à Bellflower, notamment), mais on sent qu’ils auraient pu pousser la note encore plus loin pour nous épater les oreilles. On parle quand même d’un groupe de post-bop qui a su intégrer avec finesse des éléments de rock, de hip-hop et de musique du monde pour un résultat particulièrement immersif sur disque. Surtout dans le milieu jazz, on n’espère jamais avoir moins que ça en spectacle!

Oui bon, je me plains, mais au fond, le seul défaut de la performance, c’est qu’elle était trop courte. Jouant un peu plus d’une heure avant de nous inviter subtilement à acheter ses albums, le quatuor en a laissé plus d’un sur sa faim. On comprend que c’est probablement la formule de la série, qui préfère proposer des prestations plus courtes pour qu’elles coûtent un peu moins cher au grand public. Voyons-la plutôt comme un amuse-gueule qui nous donnera de bonnes raisons de vouloir revoir l’ensemble en spectacle, chose que nous avons déjà bien hâte de faire!

– Olivier Dénommée

Hichem Khalfa Quartet jouait le lundi 3 juillet 2017 à L’Astral dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal, qui se poursuit jusqu’au 8 juillet. Pour la programmation complète, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :