Malgré la chaleur accablante et les controverses, le Festival International de Jazz de Montréal continue son petit bonhomme de chemin jusqu’au 7 juillet! Et ça y va par là entre têtes d’affiche impressionnantes et noms moins connus. En tant que vaillante représentante des Méconnus, je me suis dirigée jeudi soir vers le spectacle de Képa pour aller voir de plus près ce talent à la Place Heineken.

À mille degrés à l’ombre (vous m’excuserez l’exagération), Képa n’avait clairement aucun mal à tenir le rythme. C’est que le one man band français déborde d’énergie. Celui qui a d’abord commencé sa carrière sur un skateboard (de manière professionnelle, soit dit en passant) a vite décidé de plutôt donner de l’attention à sa guitare suite à une fâcheuse blessure. Il a ensuite donné naissance à quatre albums blues rock, dont le dernier en date, Doctor, Do Something.

Sous les encouragements de la foule en mode party dès les premières notes jouées, l’artiste a lancé un « J’espère que vous allez passer une belle soirée! » Certainement Képa. Généreux, l’auteur-compositeur-interprète n’a pas hésité à en donner plus que pas assez. Très expressif, il a alterné entre mimiques, cris et gestes saccadés, Képa a même accroché sa guitare à quelques reprises en bougeant trop rapidement. La musique n’en a pas souffert, heureusement. Entre guitares acoustiques en acier et harmonica – « En 2018, on ne pécho pas avec un harmonica! Si vous en doutiez… » -, Képa a enchaîné les pièces de son répertoire, dont la belle Hello Babe!, l’intense Big Boy, et la charmante Carlita.

Après une heure de musique bien tassée, simple mais ô combien efficace, Képa a tiré sa révérence sous une salve d’applaudissements. Le public, encore et toujours aussi enthousiastes malgré la chaleur, s’est levé d’un bloc devant l’excellent performeur. Rare de voir des ovations debout à la Place Heineken. Qu’à cela ne tienne : c’était amplement mérité.

Mélissa Pelletier 

Festival International de Jazz de Montréal, du 28 juin au 7 juillet 2018. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :