Deuxième année pour 65 ans d’activité, le Festival de Cannes m’ouvre son port de nouveau. Pour ceux qui rêvent d’y être, je vous informerai de temps à autre de ce qui se trame dans l’arrière-scène et m’entretiendrai avec les participants indépendants qui se trouvent ici, quelques fois à leurs frais, alors que d’autres plus chanceux se régalent du privilège d’y être invités. Le Festival de Cannes, qui débute aujourd’hui mercredi, et ce, jusqu’au 27 mai prochain, est le Noël des cinéphiles, la Mecque du septième art. Un pèlerinage des plus sérieux pour tous les fervents. Oubliez le mot vacances, ici on court, on s’assoit, on regarde, on se lève et on court encore! On mange quand on peut ou quand on n’en peut plus. On dort de temps à autre, on évite de le faire durant les visionnements, mais ça peut devenir un baromètre important pour nous indiquer si l’œuvre en valait la course.

Je serai donc active sur quelques plateformes, outre le webzine ici présent, j’écrirai sur le blogue de CISM 89,3FM. Vous pourrez également m’entendre sur les ondes de la marge de Montréal, lors de la version radiophonique des Méconnus, le vendredi entre 10h30 et midi, ainsi qu’à l’émission La Swompe, le jeudi de 16h à 18h. Des interventions en direct du festival, pour la plupart j’espère! Si vous aimez Twitter, suivez-moi sous le pseudonyme : amenicart, je tenterai de gazouiller plus vite que mon ombre. Si la lecture vous passionne, mon blogue saura décrire une vision plus personnelle de l’aventure.

J’en profite ici pour féliciter les cinéastes Xavier Dolan et Chloé Robichaud qui se retrouvent, d’une part dans la section Un certain regard pour Laurence Anyways, de l’autre en compétition officielle, section courts métrages, avec Chef de meute. Et puis, on va aussi découvrir les talents de la progéniture de David Cronenberg, en compétition avec Cosmopolis tiré de l’œuvre de l’écrivain Don DeLillo, avec Antiviral de son fils Brandon qu’on retrouve dans la même section que notre Xavier national. Mais encore, dites-vous? Patience, des tonnes de trouvailles sont à venir!

La compétition officielle saura, comme à l’habitude, attirer les foules, mais les plus belles découvertes se trouvent souvent en dehors des sentiers battus. Je tenterai de jeter un peu plus de lumière sur les sections parallèles, soit La semaine de la critique, la Quinzaine des réalisateurs, l’ACID, Cannes court métrage (Short Film Corner), etc.

Soyez au rendez-vous!

– Julie Lampron