Connaissez-vous le Festival Stop Motion Montréal ? J’ai eu la chance d’y aller du 13 au 16 septembre 2018, lors de son merveilleux dixième anniversaire et j’ai pu y voir plus d’une cinquantaine de courts-métrages. Mais vous l’aurez deviné, le festival est terminé. Je pensais quand même vous parler un peu de la discipline et de l’évènement pour, qui sait, peut-être vous motiver à réserver des dates une année à l’avance…

C’est quoi ça ?

Vous avez sûrement déjà vu Wallace et Gromit, Chicken Run ou L’étrange Noël de Mr. Jack ? Mais qu’ont ces films en commun ? Le type d’animation, bien sûr !

Le stop motion est aussi appelé image par image ou animation en volume. Le principe est fort simple, on doit prendre plusieurs photos consécutives en bougeant les objets, mais à peine, entre chaque cliché. Le montage de ces images crée ensuite l’animation. Il faut en moyenne 24 images pour faire une seconde de film. Imaginez pour un long métrage !

Le festival

Le Festival Stop motion Montréal, qui dure une fin de semaine, c’est des ateliers gratuits pour toute la famille, des ateliers professionnels, des projections de courts-métrages, une programmation spéciale pour enfants, des prix du jury et du public, des discussions avec des pros, des soirées festives et bien plus encore… Pour tous les cinéphiles et les curieux.

Vous pourriez aussi être intéressé par les Sommets du cinéma d’animation qui auront lieu en novembre.

Faits surprenants sur le stop motion

Beaucoup d’animateurs utilisent des marionnettes articulées pour faire du stop, mais aussi de la pâte à modeler, de l’argile, du papier, de la laine et n’importe quelle autre matière qui leur tombe sous la main…

Les marionnettes modernes sont souvent spécialement conçues pour qu’on puisse enlever et remplacer des parties du visage. C’est par exemple avec une imprimante 3D que l’équipe de ParaNorman a créé plus d’une centaine de têtes.

Les costumes de marionnettes sont souvent cousus et tricotés à la main. Difficile quand la main est plus grande que le chandail…

Les décors des grandes productions d’animation en volume ressemblent beaucoup à ceux d’Hollywood, mais en plus petit. En studio, il arrive souvent que les animateurs doivent grimper sur les maquettes pour faire leurs manipulations.

On utilise aussi des fonds verts ou bleus et on ajoute parfois de l’animation 2D ou 3D par ordinateur, lors de la postproduction.

Il existe d’ailleurs plusieurs logiciels gratuits pour tester cette discipline à la maison, mais le logiciel par excellence pour les professionnels s’appelle Dragonframe.

Quelques suggestions de films

Il y a beaucoup de longs-métrages de ce genre qui existent. Voici quelques suggestions pour toute la famille.
Pour des films sombres : L’étrange Noël de Mr. Jack (1993), Les noces funèbres (2005), Coraline (2009), Frankenweenie (2012), ParaNorman (2012), Les Boxtrolls (2014)
Pour des films drôles : Poulets en fuite (2000), Les pirates ! Bons à rien, mauvais en tout (2012), Shaun le mouton (2015)
Pour des films fantaisistes : Le fantastique Mr. Renard (2009), Le petit prince (2015), Kubo et l’Armure magique (2016)
Pour un public un peu plus mûr : Max et Mary (2009)
Pour une liste plus exhaustive (en anglais).

Autrement, il existe d’autant plus de court-métrage d’animation en volume. Le festival présentait beaucoup d’œuvres récentes en premières, mais heureusement, j’ai trouvé les deux seuls films de la programmation qu’on peut retrouver en ligne. Mère des os, sera exclusivement disponible les 25 et 31 octobre 2018, pour l’Halloween. Le vidéoclip Étaient morts de Francobollo a aussi une mission écologique puisque le groupe suisse a récupéré des déchets des rues de Londres pour le monter.

Pour plus de courts-métrages et de mini-docu hors festival, c’est ici. Et ici.Et tiens, un blogue sur l’animation et le cinéma, avec plein de courts-métrages à voir gratuitement. Un autre site, avec diffusion des films des internautes.

Encore plus de découvertes

Si vous voulez vous commettre au stop motion, sachez que n’importe qui peut le faire. Il vous faudra cependant un appareil photo, un logiciel et des objets ou des personnes à animer. Voici un petit article sur les logiciels gratuits qui pourrait vous aider.

Stop motion animation : how to make and share creative videos de Melvyn Ternan est un petit bijou de livre qui donne des tonnes de trucs et d’astuces pour faire des courts-métrages avec des marionnettes, de la pâte à modeler, des legos et même des post-its !

J’ai trouvé les « making of » du film ParaNorman bien constructifs, mais cherchez ceux de vos films préférés sans hésiter. YouTube a d’ailleurs plein de tutoriels.

Si vous ne voulez pas faire de formation universitaire en animation, ce petit cours intensif risque aussi de vous intéresser.

– Camille Deslauriers Ménard

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus! Abonnez-vous à notre infolettre ici.

À DÉCOUVRIR AUSSI :