Et si Satan n’en pouvait plus de châtier et régner sur les damnés?

La tradition religieuse veut  que Satan ait été condamné par Dieu à pâtir en enfer pour payer de son trop grand orgueil. Dans The History of The Devil, de  Clive Barker, le prince des ténèbres trouve que la situation a assez duré et entreprend des démarches en vue de finir ses jours auprès de son père.

Mais pour gagner son ciel, il devra d’abord subir son procès.

3000 ans d’existence lui seront donc remises au visage par des témoins d’hier et d’aujourd’hui. Pour le diable, l’enjeu est de taille, car s’il perd sa cause, la pire des damnation l’attend : il devra vivre sur terre jusqu’à la fin des temps!

Vous connaissez l’expression : «Je ne veux pas faire l’avocat du diable là mais..» et bien Barker si, et c’est à coups de remises en question et de changements de perspective, qu’il viendra ébranler vos conceptions du bien et du mal; des bons et des méchants.

The History of the Devil aura été revisité maintes fois depuis sa création dans les années ‘’70, mais la version de Title 66 Productions fait l’unanimité : «two thumbs up!». Qualifié d’ingénieux, sensationnel et électrisant par les critiques qui auront  eu l’occasion de voir la pièce en mars dernier, je suis impatiente d’y assister à mon tour. Je vous reviens d’ailleurs avec mon appréciation dès le 3 août!

Dans le cadre du Festival Fantasia,  The History of the Devil sera présentée les 1,2 et 3 août à la Cinquième Salle de la Place des Arts,  ne manquez pas ça!

Pour réserver vos billets :

http://www.fantasiafestival.com/2013/fr/films-et-horaire/spotlight/clive-barker-s-the-history-of-th

Vickie Lemelin-Goulet