Chaque année, le festival Fantasia gratifie les fans du cinéma d’arts martiaux d’au moins un film des Shaw Brothers. Si les standards de qualité de la maison de production chinoise ont été assez hauts, ses films ne sont pas nécessairement tous incontournables (avec plus de mille films produits, comment pourrait-il en être autrement ?), mais ceux mis à l’avant par Fantasia sont toujours des bijoux méconnus. Bastard Swordsman (1983), présenté cette année, n’est pas une exception.

Le chef de l’Invincible Clan se plaît, décennie après décennie, à humilier le groupe rival, le Wu-Tang Clan. La prochaine fois, le clan perdant sera obligé de plier l’échine pour de bon et de se dissoudre. Les membres du Wu-Tang sont désespérés, leur dernier espoir reste la légendaire technique du ver à soie que seuls les héritiers des maîtres fondateurs peuvent maîtriser. Ils sont sans savoir que leur serviteur bâtard, dont ils se moquent allègrement, suit un entraînement secret depuis des années avec un guide mystérieux.

Ce n’est que le début. Fidèle aux codes du genre, l’histoire mêle intrigues aux sous-intrigues, et les complots s’enchaînent les uns les autres. Loin d’être rébarbatif, cet enchevêtrement devient l’une des sources principales du divertissement, l’autre étant, bien sûr, de très nombreuses chorégraphies rocambolesques où les lois physiques sont allègrement bafouées.

Comme c’est souvent le cas dans les films de kung-fu des années quatre-vingt, les effets spéciaux sont incorporés dans les combats, non seulement avec les déplacements mais aussi avec les différents pouvoirs spirituels conjugués par les combattants, dont le climax se trouve être la fameuse technique du ver à soie. Sans prendre toute la place, les effets sont surtout là pour mettre en valeur les chorégraphies de combat qui sont aussi nombreuses que sophistiquées. La projection de Bastard Swordsman est un autre exemple qui démontre que les vieux films à Fantasia font partie des valeurs sûres.

Boris Nonveiller

Bastard Swordsman joue le 29 juillet à 15h à la salle J.A. de Sève. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :