©Robert Zbikowski – Interprète : Tal Aronson

Au Monument-National, Tangente nous a proposé trois créations multidisciplinaires du 12 au 15 novembre derniers: Relais Papillon de Caroline St-Laurent, Expérience #1167 de Teoma Naccarato et See-Through d’Allison Nichol Longtin. Retour.

Expérience #1167

Les spectateurs sont invités à déambuler dans l’espace scénique – en mouvement avec l’artiste – en changeant de vision et en vivant l’expérience du mouvement avec les danseurs. Lorsque les lumières s’éteignent et laissent place à la première performance, le spectateur est soumis à l’Expérience #1167.

Une lumière blanche délimite l’espace de jeu de la danseuse, qui est limité par des caméras, des microphones, des projecteurs, des moniteurs et des fils qui semblent garder le corps au sol, prisonnier. On est spectateur de chaque petit mouvement, spasme, courbature, frémissement… Dans l’inconfort de cet état de voyeurisme, on peut être tenté d’intervenir, mais on est incapable de le faire.

Relais Papillon

Suspendues à un exerciseur à nage – telles des papillons – cinq femmes, provenant de milieux différents – nage sportive, nage synchronisée, danse contemporaine et ballet classique – se rencontrent sous le rythme de la performance.

L’éclairage laisse les ombres se mouvoir séparément des corps. Les artistes repoussent les limites de l’endurance physique, mais également du mouvement. Malgré leurs expériences différentes, elles arrivent à entrer en contact, à communiquer dans la performance.

See-Through

Un petit point blanc se promène sur le drapé suspendu. Qu’est-ce qui se cache derrière?  Une jeune femme a comme éclairage une lampe frontale, qui peut porter le spectateur à suivre le regard de l’artiste. Un rythme est imposé. Ce que l’on peut voir se limite aux mouvements de la danseuse, qui semblent attirés par le faisceau lumineux.

Et puis la projection vidéo commence, soutenant les gestes de l’interprète juste et ensorcelante. L’énergie de ses muscles est palpable dans la salle, ce qui attire le regard malgré la projection vidéo. Elle est en relation constante avec les mouvements proposés sur le tissu de tulle. See-Through est un pont réussi entre les arts technologiques et le mouvement.

Le concept du spectateur libre de ses déplacements – et qui peut donc devenir acteur – est un aspect intéressant. Sans même le vouloir, le public peut influencer l’ambiance de la salle et probablement jouer sur l’énergie de l’artiste.

Ève Tessier