Crédit photo : Claire Renaud

N’est-il pas ironique que la fougue et les idées de la jeunesse soient souvent réduites au silence? La proposition interdisciplinaire et bilingue Youngnesse, qui sera présentée à La Chapelle Scènes Contemporaines du 24 au 28 septembre 2018, s’attarde à ce drôle de paradoxe. Entrevue avec la conseillère dramaturgique Marilou Craft et le metteur en scène Philippe Dumaine de Projets hybris, compagnie de création interdisciplinaire, queer et féministe.

La proposition Youngnesse est née dans la foulée d’une déception, aux suites de la grève étudiante de 2012. « C’est un mouvement social qui nous avait été promis. On a pu voir une solidarité qui dépasse la cause des étudiants s’installer. On a eu l’impression qu’on arriverait à changer le monde, d’une certaine façon. Le spectacle a commencé à prendre forme dans les années suivantes, surtout après l’échec de la grève étudiante de 2015 », explique le metteur en scène. « En 2015, les personnes de notre entourage avec qui on a milité étaient toutes en dépression ou en burn out. Le spectacle a vu le jour dans ce sentiment-là », ajoute Marilou Craft.

Entre danse, théâtre, musique (assurée par le groupe DRY SEC, formé de membres de VICTIME et Technical Kidman), performance et arts visuels, Youngnesse s’incrit dans un grand paradoxe selon Dumaine. « Youngnesse, c’est un spectacle qui s’intéresse à l’état général d’être jeune aujourd’hui, à l’impossibilité de communiquer des idées réellement progressistes à un public plus large. C’est une sorte de défaite ». Marilou Craft abonde dans le même sens : « Ce sont les deux tranchants d’une même énergie. La jeunesse permet de réfléchir à de nouvelles alternatives et de voir de nouvelles solutions. Pourtant, les problèmes systémiques empêchent l’éclosion de ces idées. »

Plus ça change, plus c’est pareil?

Le spectacle, qui a été présenté pour la première fois au OFFTA en 2016, a significativement évolué depuis. Depuis cette première étape de création, les artistes ont pu enrichir leur proposition. « Ça fait tout de même des années qu’on y travaille. On a vieilli depuis, nous sommes maintenant dans la trentaine. Malgré tout, Youngnesse parle de cet éternel état de jeunesse. Encore aujourd’hui, nos idées politiques sont repoussées du revers de la main, comme si on était trop naïfs pour comprendre. Je connais plein de personnes qui ont des maîtrises et des doctorats. Elles savent de quoi elles parlent, mais on ne les écoute pas. Fascinant. »

Les divers mouvements sociaux, comme #MeToo par exemple, teintent-ils la nouvelle version de Youngnesse? « Absolument! Le fait d’avoir vécu une grande déception collective, ça teinte notre manière d’aborder les nouvelles revendications sociales. Plusieurs personnes plus jeunes que nous, qui n’ont pas vécu les mêmes déceptions politiques, réactivent les énergies. C’est nous qui avons le réflexe que ça ne sert à rien, parce que nous sommes un peu épuisés par les révoltes passées », indique la conseillère dramaturgique. « Il y a une sorte d’actualité qui est constamment injectée dans la proposition. Ça cadre bien avec la manière dont on travaille, beaucoup dans l’improvisation. C’est extrêmement influencé par ce qui est en train d’arriver dans nos vies, par ce qu’on lit, etc », ajoute Dumaine.

Pourquoi aller voir Youngnesse à travers la panoplie d’événements culturels de la rentrée? Philippe Dumaine répond spontanément : « C’est vraiment l’équipe! Ce spectacle, c’est 13 artistes qui ont chacun des pratiques individuelles pertinentes en soi. Ce sont des gens importants dans leur milieu. Voir la collaboration de ces langages, ça ne peut qu’être intéressant! » De son côté, Marilou Craft met de l’avant l’expérience hors du commun. « J’ai parfois l’impression que les spectacles auxquels j’assiste existent indépendamment de moi. Je pourrais être là ou pas. Avec Youngnesse, je pense que ça peut être très rafraîchissant de prendre part à une expérience, à une proposition qui se déploie avec moi. »

Mélissa Pelletier

Envie d’y assister? Youngnesse sera présenté du 24 au 28 septembre 2018 à La Chapelle Scènes Contemporaines. Pour tous les détails, c’est ici.

* Cet article a été écrit en collaboration avec La Chapelle Scènes Contemporaines.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus! Abonnez-vous à notre infolettre ici.

À DÉCOUVRIR AUSSI :