Crédit photo : William Fradette

Celui qui a longtemps répondu présent dans le trio hip-hop Loud Lary Ajust, et qui roule maintenant sa bosse en solo, lancera son premier album – intitulé Contrôle en référence au film sur la vie du chanteur de Joy Division, Ian Curtis le 2 juin prochain chez Coyote Records. À quoi s’attendre? Lary Kidd est catégorique : certainement pas du « LLA sans Loud ».

Tu as l’air «en beau tabarnak» (tu me passeras le terme) dans ton nouveau vidéoclip Contrôle. Qu’est-ce qui t’a inspiré une chanson aussi agressive?
Le monde dans lequel on vit.

Dirais-tu que ça donne le ton pour l’album?
Le contraste entre les propos des couplets et la lucidité du refrain peut effectivement annoncer la confusion et la victimisation qu’on ressent sur l’album.

Ton premier single Les palmiers brûlent dans la nuit a eu droit à un accueil un brin mitigé: qu’en as-tu pensé?
Oh well. Si tu risques rien, t’as rien. Je crois que les gens sont dans une zone de confort. Ils s’attendaient à du LLA sans Loud. Je fais de l’art pour faire réagir, positivement ou négativement, ça m’est égal à la fin.

Avais-tu un son particulier en tête pour ton premier album solo?
Je voulais que ça sonne exactement comme je me sentais en le composant.

Est-ce que tu avais envie de travailler sur tes propres trucs depuis un moment?
Oui et non. La séparation du groupe m’a un peu poussé dans le cul pour concrétiser mes idées.

Comment dirais-tu que la pause de Loud Lary Ajust a influencé ta musique?
En aucune façon. Je suis allé directement à l’opposé. Sinon, c’est quoi le but?

Penses-tu vraiment retravailler éventuellement avec les gars de Loud Lary Ajust (aka, nous faites-vous un coup à la Karkwa)?
Pourquoi pas.

Tu ne te tiens pas trop loin des gars de Dead Obies en ce moment: ton premier single avec Yes McCan, ton album est réalisé par VNCE… Dirais-tu que ce rapprochement était écrit dans le ciel?
Ne plus être dans LLA voulait dire « changement » pour moi. Je voulais changer d’équipe de travail, sortir de ma zone de confort, essayer, me pousser à bout artistiquement. Alors j’ai reach de nouveaux intervenants, notamment Vnce. Yes McCan est un bon ami à moi qui s’est adonné être dans le studio en même temps que Les palmiers.

Qu’est-ce que tu te souhaites avec cette nouvelle carrière solo?
Do what the fu** I want, when I want.

On se le tient pour dit.

– Propos recueillis par Mélissa Pelletier

Contrôle de Lary Kidd, disponible le 2 juin. Pour toutes les informations, c’est ici. On pourra le voir le 9 juin aux FrancoFolies de Montréal, où il lancera son album, et le 14 juin au Festival d’Été de Québec.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :