L’artiste montréalaise Ines Talbi n’en est pas à ses premières armes dans le domaine musical. En 2007, elle a remporté les Francouvertes avec la formation Mimosa, dont elle était la chanteuse. Ines prête aussi sa voix au groupe a cappella Les Marjo’s et agit comme choriste pour Nobody Nose, le groupe du comédien Emmanuel Schwartz. Sans oublier sa participation à l’album hommage de Nino Ferrer, Allo Nino, aux côtés de Marie-Pierre Arthur, Catherine Major et Damien Robitaille.

 

Crédit: Marjolaine Desrosiers

C’est après un voyage en Suisse, en 2009, qu’Ines est revenue au Québec avec les chansons de son tout premier album, Boarding Gate. Ce dernier reflète d’ailleurs les nombreux voyages autour du monde de l’auteure-compositrice-interprète d’origine tunisienne. Ines nous transporte à bord de son carnet de voyage, où ses émotions, l’amour et sa soif de liberté nous sont présentés avec la poésie particulière de la chanteuse. C’est avec son complice Pierre-Philippe Côté qu’elle a réalisé cet album solo. On peut entendre la voix de ce dernier sur la pièce très accrocheuse I know / You know, qui nous rappelle l’univers musical des Beatles.

C’est la voix chaude et unique d’Ines qui vient particulièrement démarquer cet opus. Sa poésie et sa sonorité folk-pop viennent ensuite appuyer la douceur vocale de l’artiste. Les instruments de musique, tels que l’harmonica et les percussions, donnent également un rythme original et entraînant à Boarding Gate. La pièce Playground, avec un son indie rock, ou encore Not for sale, plus électro, donne envie de chanter à tue-tête lors d’une balade en voiture.

Le passage d’une chanson à l’autre ne se tient pas toujours, le rythme étant bien différent entre les pièces. Pour certains, ce mélange de genres ne plaira pas, pour d’autres, ce sera un avantage. Par contre, cet album mérite d’être écouté au moins une fois, surtout pour le talent inné d’Ines Talbi.

– Marie-Eve Leclerc