Crédit photo: Sébastien Roy

Mutek est un festival original qui fait le pont entre la créativité et la technologie, qui est présenté à Montréal du 29 mai au 2 juin 2013. Divers événements en art numérique et en musique électronique ont été offerts sous les volets : A/visions, Nocturne, Play, Dromos, Expérience, Digi_Section, minimal-minimal, puis finalement le dernier jour a donné lieu au Mutek/Piknic au Parc Jean-Drapeau. Les volets uniques et créatifs ont eu lieu dans des endroits selon leur particularité : tel Dromos à la Satosphère de la SAT, Nocturne un mode festifau Métropolis ou Expérience au Lounge Windows en liaison avec Bande/APart de Radio-Canada.

Le spectacle immersif Dromos de Maotik Fraction (France) est une œuvre originale présentée à la Société des Arts Technologiques. La performance moderne innove dans le dôme de la Satosphère, où sont projetés des effets lumineux créatifs pendant plus de trente minutes. L’effet produit par une rythmique de formes changeantes accompagnées de musique électronique nous transporte vers une nouvelle expérience qui change la perspective des performances habituelles. De plus en plus de performances immersives sont créées où le spectateur peut vivre une nouvelle perspective de l’art. La créativité de l’ère numérique éveille nos sens de diverses manières avec les formes, les lumières et les sons qui changent constamment.

L’œuvre explore les formes avec des lignes qui se transforment du plus grand au plus petit, du noir et blanc jusqu’à la couleur. L’espace utilisé de la sphère permet d’élaborer des lignes horizontales/verticales ou des spirales du bas de l’écran jusqu’au sommet du dôme telle une chorégraphie numérique. Tout l’espace d’un écran tridimensionnel permet d’élaborer des jeux et des effets spéciaux qui transcendent les schémas connus. La technologie nous transporte dans un nouvel univers, une autre dimension. À un certain moment, un effet de peinture émerge comme si c’était des traits de pinceaux de couleurs. L’image de peinture aurait été un élément à développer plus en profondeur. Les formes lumineuses qui changent constamment sont accompagnées par la musique, créant des impressions rythmiques. Une belle intensité graduelle en crescendo, utilisant un jeu de lumière qui s’accentue vers la fin du spectacle, est couronnée dans une culmination finale.

Le fait de percevoir les formes et les sons dans un fauteuil éveille les sens et peut presque donner l’impression d’être dans la nature ou un nouvel espace le temps du spectacle. La technologie peut offrir tellement d’outils pour développer l’art vers de nouveaux horizons! Jusqu’à quel degré irons-nous dans la recherche artistique en lien avec la technologie? Nous verrons bien jusqu’où l’art
numérique innovera et s’il offrira une plateforme pour créer de nouveaux chemins à l’art de manière générale…

Un autre volet du festival, Nocturne, est présenté jusqu’à ce soir au Métropolis. Cet événement a pour but de faire découvrir plusieurs artistes internationaux en une même soirée. Les performances intègrent des effets visuels et sonores dans un esprit festif jusqu’aux petites heures du matin. Du 5 à 7 aux soirées plus dansantes tard le soir, il y en a pour tous les goûts! Venez vivre de nouvelles expériences grâce
à l’avènement de l’art numérique via Mutek!

– Violaine Morinville

http://www.mutek.org/fr