Dévoilé : un sujet poignant, difficile. Pour Marc-André Bourgault, penseur et metteur en scène de la pièce Dévoilé à La Chapelle jusqu’au 16 mars, le théâtre a été une planche de salut. Victime d’inceste dans son enfance, il a eu à gérer les conséquences néfastes de ces abus toute sa vie.

Aujourd’hui, il a décidé de nous raconter. De se délester du poids de cette enfance tourmentée. Ne vous attendez pas à un récit chronologique, à des scènes explicites ou à des aveux clairs : Bourgeault a plutôt choisi de montrer son parcours tel qu’il l’a été : sombre, accidenté, douloureux, mais surtout flou.

Sur la scène épurée, le personnage à plusieurs âges différents se succèdent. Marc-André à 13 ans (convaincante Patricia Larivière), qui souffre de douleurs inexplicables aux jambes; Marc-André à 27 ans (touchant Gabriel Paré), qui s’offre une thérapie troublante d’intensité pour exorciser son mal; Marc-André à 28 ans (surprenante Audrey Talbot), qui pète une royale coche dans son petit appartement et Marc-André à 36 ans (Marc-André Bourgeault lui-même), qui contemple son passé du fond de la scène, l’air serein. Autour de lui, des comédiens tous plus excellents les uns que les autres. Mention spéciale à la mère, jouée par Enrica Boucher, qui joue l’angoisse maternelle à la perfection.

Cette contemplation tranquille est-elle signe de guérison, de paix acquise? Dur à dire puisque la pièce se finit plutôt abruptement. « J’ai trente-six ans, au Théâtre La Chapelle, autour de 21h. L’histoire se terminera dans 11 jours. » Noir. J’ai vraiment eu l’impression de me faire couper l’herbe sous le pied. Parce que si la pièce a réussi à créer un univers rempli de questions pertinentes, elle a cependant échoué à y répondre. Le titre, Dévoilé, est malheureusement tombé à plat. Bref, le seul défaut de cette pièce est d’avoir fini trop tôt et de nous avoir laissé sur notre faim (selon les commentaires de l’assistance). À quand la suite?

– Mélissa Pelletier

 

Dévoilé, au Théâtre La Chapelle jusqu’au 16 mars.

Présentation et production de Les Défricheurs Théâtre