En tant que fille « ploguée » sur la scène « underground » et qui n’a plus le câble depuis 2012, j’aurais été peu chaude à l’idée de critiquer l’album d’une ancienne participante de La Voix. Seulement, je n’en avais aucune idée à la première écoute de Dépanneur Pierrette.

Faut croire que j’ai été agréablement surprise! Les accros du folk et du bluegrass vont probablement se laisser charmer par le grain de voix de cette chanteuse originaire de Dolbeau-Mistassini.

La fille en a fait du chemin pour enregistrer son premier album, et c’est peu dire! En plus d’avoir participé à l’édition 2015 de La Voix et au Festival Vue sur la Relève, Sara a enchaîné les concours et les compétitions pour enfin travailler au Studio B-12 avec Dany Placard, un artiste de sa région qu’elle admirait depuis longtemps.

Comme une pinte de Labatt 50 Clamato

La touche du réalisateur, qui a également collaboré aux albums de Francis Faubert et de Laura Sauvage, est bien sentie dans Dépanneur Pierrette. C’est un album authentique à l’image de la chanteuse, qui ne sonne pas « cheap » ou « patenté ».

sara-dufourLe style de la chanteuse, l’esprit régional assumé et le mélange folk-country-bluegrass forme un tout harmonieux qui donne de la personnalité à l’ensemble de l’œuvre. Au final, ça sonne bien, mais ça reste un peu du déjà-vu. L’album s’inscrit dans la tendance folk féminin, sans pour autant la réinventer ou la pousser un cran plus loin.

Après avoir testé Dépanneur Pierrette dans un party de cour dans le fin fond de la Montérégie, le nom de Lisa LeBlanc est ressorti plusieurs fois dans les commentaires. On lui a aussi trouvé des ressemblances avec la chanteuse de Canailles sur les « tracks » où elle pousse un peu plus la voix. « Dans l’sens contraire » et « Gun à Patate » ont plu aux habitués de Bernard Adamus et de Québec Redneck, tandis que « Tu dors encore » a accroché particulièrement celles qui tripent sur les Sœurs Boulay.

Au final, l’album a bien passé. Comme une bonne pinte de Labatt 50-Clamato en fin d’après-midi dans une épluchette de blé d’Inde. Mais on n’a pas crié « au génie » comme après un verre d’un bon vieux whisky.

Un seul doute demeure : voir la chanteuse interpréter ses propres chansons sur scène. Si vous êtes aussi intrigués, ce sera l’occasion de la voir en spectacle le 5 octobre prochain au District Saint-Joseph à Québec.

Roxane Chouinard